Messi au PSG ou l’argent de la honte


PAR PIERRE ROTTET

L’argent de la honte! Ce n’est pas le titre de la presse française en ébullition, ni ceux des médias des ailleurs dans le monde, à propos de l’arrivée de Messi au PSG. Et pourtant…

A l’unisson, les médias ont salué sans discernement aucun l’arrivée du footballeur argentin dans la capitale française. Une presse, comme à l’accoutumée, dithyrambique dans ses titres. Mais sans mesure ni nuance pour ce joueur qui, quoi qu’on en dise, prend le chemin du déclin. Malgré son passé et son prestige. Un déclin qui est tout sauf financier, grâce à l’argent du Qatar. L’argent du pétrole !

L’argent de la honte!

Etonnant le silence des activistes du climat, avec ce que bourse déliera le président qatari du PSG Nasser Al-Khelaïfi pour le salaire annuel de Messi, de l’ordre de 41 millions d’euros. Qui s’ajouteront aux millions pour l’effectif composé d’une myriade d’autres “messies”. Aux salaires royaux… Sachant que le PSG appartient à Qatar Sports Investment (Qsi). Qui n’est autre  que la filiale de la Qatar Investment Authority.

Autrement dit, un fonds souverain… qui appartient à la famille royale, dont le directeur général est l’émir qatari Tamim bin Hamad Al Zani. Un émir tout heureux de la manne que lui fournit le robinet d’où s’écoulent dollars et euros dans ce pays producteur de pétrole. Pour s’acheter football, footballeurs et coupe du monde.

Silence!

Parce que les critiques, ou plus simplement les interrogations, il faut aller les chercher…

Hormis quelques-unes, glanées ça et là, qui ne tombent pas dans la béate euphorie, et qui osent s’en prendre – un peu – au PSG, histoire de dénoncer un club soutenu par la richesse pétrolière du Qatar. Quelques critiques, à chercher mais avec patience, dans ce concert d’extases populaires et populistes, pour dire que ce contrat liant le footballeur au PSG, le plus médiatisé de l’histoire moderne du sport, fait partie d’une stratégie politique et d’images du Qatar.

Une image pas vraiment toujours bonne à divulguer. Tant elle véhicule l’opprobre sur le plan du financement d’activités n’ayant surtout rien à voir avec le sport. Pour ne pas parler des travailleurs – hommes et femmes – philippins honteusement exploités, esclavisés. Bannis des terrains de la dignité.

L’argent de la honte !

Parce qu’il faut bien que ce réservoir à faire bouillir la marmite des joueurs du PSG s’alimente à une source. 

Or le Qatar, avec son pétrole, est aussi le quatrième producteur de gaz naturel du monde. Ainsi que le premier exportateur de gaz naturel liquéfié (GNL). Une énergie fossile donc. Dont l’exploitation contribue au réchauffement climatique et est dénoncée par plusieurs associations écologistes. Cela à l’heure où le GIEC rend public son rapport sur le climat. 

Dans quelques jours, Messi étrennera son numéro sur les terrains de France. Sur des pelouses. Des pelouses encore vertes. 

Lui et ses coéquipiers carbureront pour gagner des titres payés à grands renforts de pétrodollars, de gazeuros. Pas certain que les énergies des joueurs conjuguées à celles puisées du sol suffiront !

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.