Tribune libre – Non à la spirale de contrôles et de discriminations


A ce jour en Suisse, chacun a pu, non contraint et en pesant le ratio bénéfice-risque pour sa santé personnelle, librement consentir à prendre, ou non, l’un des produits injectables (toujours en phase d’essais selon l’Organisation Mondiale de la Santé) proposés contre le covid19.

Mais, alors que la liberté de choix est inscrite jusqu’aux plus hautes instances internationales, ceux qui ne font plus de tests, puisque payants, sont punis de sorties. Les autres peuvent se réunir, non testés et sans masques, et se mêler à des testés négatifs. Cela, bien que tous peuvent attraper et transmettre le virus !

L’effet promis par ces traitements ne fonctionne donc hélas visiblement pas. Les non injectés ne pouvant raisonnablement être responsables de la non efficacité des piqûres, les autorités vont-elles demander des comptes aux fabricants ? Que nenni, nul besoin puisque les laboratoires informent eux-mêmes que l’action des substances ne dure que quelques mois.

Voici donc la 3ème tournée…

Dès lors, le passeport des « 2 dosés » va-t-il être désactivé jusqu’à nouvelle prise ? Et bis repetita ad æternam ou ad nauseam ? Ou reviendrons-nous à l’étude, à la prudence, au doute, à la vérification, fondements des sciences, médicales en particulier ?

Et à l’écoute, de façon médiatiquement équitable, des nombreux scientifiques, notamment médecins, qui ont d’autres points de vue sur la prévention, la prise en charge et les soins, ou qui alertent sur des effets indésirables de ce choix médical unilatéral et dépersonnalisé?

Quant à moi, par solidarité et résistance face à cette spirale de contrôles et de discriminations, c’est NON aux lieux ségrégationnistes, et ce sera NON le 28 novembre 2021 à la loi covid19 et un immense OUI pour les infirmières car « Applaudir ne suffit pas ».

Laurette Heim, Fribourg

Nota bene

Cette lettre a été écrite le 27 octobre 2021 et envoyée le 28 octobre 2021 à un média papier. Sans réponse de sa part à ce jour, merci à La Méduse de la publier. 

Entre-temps, en France, concernant le pass sanitaire, le président Emmanuel Macron a annoncé le 9 novembre qu’à partir du 15 décembre 2021, il sera nécessaire aux plus de 65 ans d’avoir reçu une troisième dose pour conserver ce sésame…

Et en Suisse, la semaine de vaccination du 8 au 14 novembre n’a apparemment pas été un franc succès. « Mieux vaut se faire vacciner par conviction » a donc commenté Daniel Koch, l’ancien « Monsieur Coronavirus ». Puis, il a conclu ainsi « la grande partie des Suisses qui souhaitaient se faire vacciner l’ont fait. La part restante ne le fera pas, pour ne pas perdre la face ».

…bien étrange manière de considérer ses concitoyens, leurs réflexions et leurs choix, et de penser la liberté vaccinale, la conviction et le consentement éclairé… 

Manifestation du 6 novembre 2021 à Fribourg. Photo © 2021 Laurette Heim.

Tags: , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.