Une brise de l’île Maurice soufflait dans mon wagon


PAR CLAIRE-DOMINIQUE OLGIATI

Je participais, à une table ronde au salon des métiers de Lausanne et Jennifer avait pris la parole en faveur d’une association pour l’intégration des jeunes. En sortant, comme moi, elle attendait le bus qui menait à la gare ; je lui souris et m’approchai d’elle. Comme moi aussi, elle retournait à Genève et notre dialogue s’installa :

Mauricienne, arrivée de son île, depuis 5 ans pour étudier, elle regarde la Suisse avec son œil îlien et brun.

Tandis que moi, en Suisse, je n’ai rencontré que de tristes mauriciennes « achetées » par un helvète grisonnant qui ne veut surtout pas d’enfants ; voici donc ces insulaires nourries, mais suisses inadaptées leurs visages sont noyés dans le regret.

Mais Jennifer m’apporte une tout autre image, pleine de soleil et de chaleur, avec des palmiers qui balayent doucement les masques des visages du wagon

J’apprends que là-bas, la population vit de l’exploitation de la canne à sucre ; colonisée successivement par les français puis par les anglais, ces derniers lui ont au moins laissé leurs deux langues ; l’aisance d’expression de Jennifer me le confirme.

Les habitants de l’île sont très bigarrés, indous, anciens colons, chinois et quelques chrétiens. Ces différentes ethnies et le multilinguisme a induit une tolérance pacifique tant sociale que religieuse. Au mot de « tolérance », nos regards se croisent en silence et fait clignoter mon badge « loi covid NON ». Eh oui, le covid a nagé à travers les mers et jusqu’à l’océan indien en perdant en route un peu de sa virulence occidentale ; mais il a attrapé Jennifer au passage, pourtant elle ne se vaccinera pas.

L’actualité virale a malheureusement envenimé et contaminé sa colocation, elle me raconte comment la division s’est installée en isolant et excluant les étudiantes non vaccinées ; exclue elle est et sans le droit de vote. Face à cette explosion d’impositions sanitaires helvétiques et mondiales, je suis brusquement transportée sur l’île de Jennifer, surgie d’un volcan où se pratique une tolérance exemplaire qui pourrait bien nous inspirer.

Dans cette histoire de covid qui nous divise, résistons avec une bienveillance qui crée la bienveillance, en nous rappelant que les scories et éruptions de nos divers volcans occidentaux sont fertiles ; Et que même un échec demain sur le NON à la loi du covid » fait partie des réussites.

Le reste s’opérera à un autre niveau et avec un renouveau qui apportera du beau.

Ok Jennifer ? Et merci !

Tags: , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.