Revue de presse – Musée d’art contemporain de Montréal, une expo qui donne froid dans le dos


Déménagé temporairement à Place Ville Marie en raison de son projet de transformation, le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) fait fort cet automne avec Contagion de la terreur, une exposition de l’organisme londonien Forensic Architecture avec la collaboration de la journaliste américaine Laura Poitras. Parcourue en primeur, cette expo – qui commence le 1er décembre – explore les conséquences du logiciel israélien d’espionnage Pegasus, installé en secret sur les téléphones de personnalités connues. Une expo qui donne froid dans le dos… Lire dans La Presse.

Tags: , , , , ,

One Response to “Revue de presse – Musée d’art contemporain de Montréal, une expo qui donne froid dans le dos”

  1. André Stumpges 6 décembre 2021 at 20:18 #

    Cette exposition dégouline de haine et de contresens: pourquoi cibler Israël alors que tous les pays, j’en suis certain, écoutent et s’écoutent, à commencer par la Suisse qui avec la CIA utilisent des programmes de chiffrement de Crypto et Omnisec (entre autres), permettant de rentrer dans tous les programmes (c’est quand même mieux que de faire des fiches sur dénonciation).

    Je suis certain que le Canada – très Woke – a ses propres programmes d’écoute (peut-être ont-ils déjà acheté Pégasus ?). Si les Américains font patienter Laura Poitras à la douane, ils n’ont certainement pas besoin de NSO, les Saoudiens non plus pour découper Khashoggi dans la salle à manger de leur ambassade en Turquie. En plus, le fait de faire cautionner l’exposition par un architecte israélien qui appartient à B’Tselem, et qui n’a pas trouvé mieux qu’ Al Jazeera pour diffuser son film, jette un doute non seulement sur la crédibilité de cette exposition mais aussi et surtout sur sa justification.

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.