Casquette bleue à gilet jaune


En novembre, un nichoir dormait à la cave
Une trop jolie maison pour être dans une enclave
Dès lors, que les oiseaux chantèrent
J’allai rechercher notre pensionnaire
Dès que le nichoir fut posé parterre à la lumière
Deux « casquettes bleues à gilets jaunes » arrivèrent par les airs
Voletant et tournant de l’œil, elles regardèrent
Inspectèrent et estimant la taille de l’orifice
Et de concert, estimèrent leur bénéfice :
« Sera-ce pour nous deux un 3 ou 4 étoiles ?
Y serons-nous heureux pour élever nos ouailles ? »
L’affaire vite discutée fut votée d’un coup d’aile
Les voilà installées et hissées à hauteur de chapelle
Et nous, en contre-bas, on était tout baba
On attendra bien ce qu’il faudra…
Que les amours se fassent et surtout ne ratent pas
Puis, secrètement les œufs furent pondus
Sans connaître le nombre, le silence et le calme furent entretenus
Soudain, « Casquette bleue à gilet jaune » s’agitent et se démènent
Un va-et-vient soutenu défile du nichoir au jardin
Pour nous dire que les pauses ont pris fin
Au nid, les becs restent grands ouverts
Quand les chenilles chatouillent leurs gosiers
Il y a quelques plumes qui vont pousser
Là-haut, pas de cris, mais ça doit festoyer
Au rythme accéléré le couple vit en cadence
Tour à tour à leurs becs, les chenilles se balancent
En frémissant des ailes, ils annoncent le repas
Suspendus au fil, bec serré, ils ne lâchent pas l’appât
De Maître corbeau, ils connaissent la leçon
Jamais « Casquette bleue et gilet jaune » seront poltrons
Le festin au nid s’allonge et se prolonge
C’est alors que l’impatience nous ronge
Ne sont-ils pas maintenant assez bien emplumés ?
Vont-ils sortir enfin de leur nid ? et qu’on puisse les compter ?
Alors, tôt un matin, une tête jaune a surgi, tourne et mesure le saut
Puis, comme découragé, elle rentre et reste au chaud  
Plusieurs tentatives suivirent et nous de leur dire :
« Courage, petits, la vie est devant vous,
Ne faites donc pas comme chez nous ! »
Et puis l’un après l’autre, ils ont choisi l’espace
Un bien joli quatuor avec un dernier qui traînasse
Pour se faire remarquer ou bien nous remercier
Le 13 mai à 14 heures le logis s’est vidé
« Casquette bleue à gilet jaune », reviendrez-vous nicher ?

Dominique Olgiati

Jardin de Coghuf, Muriaux 1976. Aquarelle Reto Olgiati.


Tags: , , , , , , ,

One Response to “Casquette bleue à gilet jaune”

  1. Broglie Charles-André 13 juin 2022 at 08:08 #

    Bravo pour ces belles lignes de poésie-nature!
    Avons tellement besoin de nous focaliser sur de belles images dans ce monde si souvent utilitaire et marchandisé; merci.

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.