Tribune libre – La hausse des primes des caisses-maladie est totalement insupportable


Chères Assurées, Chers Assurés, vous n’êtes plus des citoyens, ni des patients mais des malades inconscients sous anesthésie sans défense politique devant le nombre aberrant de caisses-maladie en Suisse. Ce chiffre est de 45! Impossible de nous consoler du refus de la caisse unique puisque nous sommes devenus les otages d’entreprises, propriétés des assurés, aux réserves avouées de 14 milliards.

La nouvelle hausse des primes annoncée pour 2023 est totalement insupportable et injustifiée. Elle ne tient pas compte de l’inflation galopante et se fait dans l’indifférence des élus et sans contrôle efficient. Comment expliquer l’inertie des pouvoirs publics face à l’annonce programmée de l’augmentation des primes de l’assurance maladie de base de 6,6 %, si ce n’est par des conflits d’intérêt?

L’opacité ambiante, l’absence de tout tableau comparatif depuis plus d’une décennie incluant les hausses annuelles répétitives et le coût réel de la santé nous autorisent à douter de la véracité de leur progression. Même si les causes multiples de vieillissement, des médicaments hors de prix, comme le coût des prestations et des soins hospitaliers expliquent une éventuelle adaptation des primes, la diminution des interventions chirurgicales et des opérations pendant la pandémie, plus les réserves disponibles devraient contrecarrer toute velléité de hausse.

Le lobbyisme intense de l’industrie pharmaceutique toute puissante impose une négociation avec, à la même table, les caisses-maladie, les médecins, les pharmaciens. Il s’agit de revoir la politique des prix aux augmentations vertigineuses, sans aucune comparaison en Europe. En attendant, la nouvelle situation entraînera logiquement une hausse des subsides cantonaux et de la contribution fédérale, suivie d’une probable augmentation des impôts. Avec, pour seul lot de consolation, les meilleurs soins au monde. Vive Helvetia! 

Lionel de Pontbriand, Servion 

Tags: , , , ,

One Response to “Tribune libre – La hausse des primes des caisses-maladie est totalement insupportable”

  1. Alexandre Bidaud 3 octobre 2022 at 10:23 #

    Il y a bien quarante ans que je suis d’avis que les Conseillères/ers nationaux et les Conseillères/ers aux États devraient être soumis à UNE RÈGLE IMPITOYABLE : être dévolus ENTIÈREMENT et STRICTEMENT à LEUR MANDAT PARLEMENTAIRE !
    Ceci avec des aménagements réglementaires et financiers, évidemment !
    Que des parlementaires ÉLUS par le peuple représentent d’abord et surtout des entreprises est UNE INSUPPORTABLE INJURE à notre système démocratique !!!
    Ces parlementaires, en l’occurrence, représentent ÉFFRONTÉMENT et TOUTE HONTE BUE l’abjection néolibérale nous menant TOUT DROIT en enfer : DES BÉNÉFICES JUTEUX aux entreprises pharmaceutiques et des primes USURAIRES aux assurances-maladie.
    En bref et en général, qu’est-ce à dire de ce système PERVERTI : ENRICHIR, avant toute chose, les entreprises, leurs dirigeants et leurs actionnaires et APPAUVRIR irrémédiablement, non seulement l’État, mais aussi les particuliers.
    Il serait peut-être TEMPS que les citoyennes et citoyens de ce pays SE RÉVEILLENT devant tant DE MÉPRIS !!!

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.