Tribune libre – Egalité femmes-hommes, une voix d’Outre-monde


Vivre dans une société avancée dont les critères reconnus et énoncés se heurtent aux réalités telles que la place des citoyennes et des populations en proie à la fragilité sociale exige plus de cohérence. L’égalité femmes-hommes inscrite dans la constitution suisse ne suffit aucunement pour que les propositions de changements contreviennent à ces bases au nom de critères quels qu’ils puissent être.

Les votations qui viennent de sonner le glas de cette égalité dans les lois, voire de lui faire perdre du terrain, représentent le droit des citoyens et citoyennes d’un pays, mais les résultats d’un vote qui vont à l’encontre de cette égalité légale, revêtent-ils une légitimité absolue ?

Il convient, dès lors, de laisser le politiquement correct pour se tourner vers la culture politique discrète qui régit l’ordre d’un pays en privilégiant des solutions économiques au détriment du bien-être de la société, au mépris d’une cohésion et d’une circularité collective. La question est d’autant plus pertinente et actuelle au carrefour d’un changement global de perspective. En effet, il s’agit non seulement de regarder le monde dans sa transformation, mais encore d’accorder plus d’attention à son miroir aussi bien individuel que collectif.

Fini les leçons données les uns et les unes aux autres. À se prendre pour les porte-voix des partisans de la liberté d’expression et d’action pour le bien commun. Terminées les attitudes périmées sous le masque du progrès pour toutes et tous. Dépassés les défis qui font payer une fois encore les femmes et les plus économiquement faibles de la société.

Nous, les femmes, en particulier, bonnes pour être au four et au moulin et occulter toutes les tâches délicates et éducatives du soin qui nous incombent sans jamais les voir rémunérées. Que les jeunes générations, femmes et hommes, aient compris ce regard différent nécessaire à toutes et tous sans changer de filtre, à chaque prétexte, comme les sophistes – habiles stratèges de l’abîme entre les discours et les actes – tels que les décrivait Platon dans sa cité idéale.

Économiquement, l’égalité de rémunération entre femmes et hommes boitille depuis des décennies en Suisse. Et la réforme récente de l’AVS montre que les femmes n’ont pas assez donné, les petits salaires non plus. Les efforts sont le lot durable des personnes dont la gestion de la société a peine à servir la cause. Que l’on ne prête qu’aux nantis, soit, mais s’en prendre au statut des plus vulnérables ne peut continuer sans porter à conséquence. Le plus grand nombre est écrasé à la base de la pyramide, alors que le sommet respire l’air pur – s’il en reste.

Sima Dakkus Rassoul, Conseillère communale Verte, Lausanne

Sima Dakkus Rassoul, photo DR

Tags: , , ,

One Response to “Tribune libre – Egalité femmes-hommes, une voix d’Outre-monde”

  1. Yasmine Motarjemi 5 octobre 2022 at 07:48 #

    Plutôt la voix d’une réalité amère. Mais tant qu’il y a de telles voix et Infomeduse pour nous les faire entendre, il y a de l’espoir.

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.