Climat, à quoi jouent MM. Neymar, Mbappé et Messi?


PAR PIERRE ROTTET

Neymar n’a donc pas suffi à Bolsonaro pour passer en tête de ce premier tour de la présidentielle brésilienne, au terme du scrutin de dimanche, qui, aux dires des sondages, aveuglement repris par la presse occidentale, ne devait être qu’une marche triomphale pour le candidat Lula. Il n’en a rien été. Malheureusement. Le pire pouvant se produire dans un mois.

Dans un mois ? Le footballeur du PSG ne manquera pas de mettre encore le poids de son influence de footeux gâté au profit de Jair Bolsonaro, le président d’extrême-droite brésilien, qui ferait passer Marine Le Pen pour une politicienne gauchisante. Le soutien de Neymar au «pyromane» de l’Amazonie ne date pas d’hier. Son orientation politique est un secret de polichinelle. Neymar avait déjà mouillé son maillot pour l’équipe de Bolsonaro durant la campagne électorale de 2018.

Le soutien de Neymar via une vidéo le montrant chanter les louanges de celui qui a fourni en quatre ans les allumettes pour que brûle l’Amazonie, n’est pas passé inaperçu. La vidéo en a choqué plus d’un. Que Neymar se sente politiquement proche d’un Bolsonaro fascisant, c’est son droit le plus strict. Qu’il l’exprime publiquement, tout autant. Reste que M. Neymar, héros de millions d’enfants, ne peut ignorer que sous Bolsonaro la déforestation de l’Amazonie a augmenté de 75% en moyenne annuelle. Plus de 40’000 km2 – à peu de chose près la superficie de la Suisse – de forêts ont été sacrifiés, saccagés au seul profit des crapules des grands domaines latifondiaires et du secteur minier. Ses amis!

C’est bien du mépris à l’égard d’un environnement moribond que manifeste Neymar. A croire que le trio phare du PSG se moque du monde face à l’une des préoccupations mondiales majeures, le climat. A l’appui, un Mbappé se tordant de rire l’autre jour, stupidement hilarant, alors que son entraîneur était interrogé sur les déplacements de son club en jet privé, avec sa réponse empreinte d’une méprisante boutade pour signifier que son équipe allait à l’avenir se déplacer en char à voile. Un Mbappé qui répondra plus tard à un journaliste lui demandant ce que « Monsieur Mbappé » pense des jets privés ? «Oh, je pense rien». Et c’est bien là le problème!

Ou encore un Messi, compère de Neymar et Mbappé au PSG. De juin à août dernier, Messi a effectué 52 vols avec son jet privé, soit 1’502 tonnes de CO2. Autant qu’un Français en 150 ans. Le PSG, dit en passant, aux mains du Quatar, avec ses stades de foot climatisés à ciel ouvert, plantés au milieu du désert, pour un mondial de foot de plus en plus discrédité.

Nouvelles du futur… ou Neymar au Qatar. Dessin ©2022 Stephff

Tags: , , , , , , , ,

One Response to “Climat, à quoi jouent MM. Neymar, Mbappé et Messi?”

  1. Avatar photo
    Lecerf Christian 4 octobre 2022 at 18:31 #

    Neymar ayant un pois chiche à la place du cerveau, son soutien à Bolsonaro n’est pas étonnant.
    Quant à Messi, il se fiche de son bilan carbone comme de sa première culotte.
    Si je devais trouver des modèles d’intelligence, de réflexion et de comportement pour mes petits-enfants, ce n’est certainement pas vers ces prétentieux et arrogants bipèdes que je me tournerais…

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.