Graines de Cardamome


PAR DOMINIQUE OLGIATI

Il y avait une fois des graines de Cardamome arrivées de loin pour embaumer, avec d’autres épices, l’étalage du célèbre souk d’Alep, ce haut lieu chargé d’histoire et non encore d’obus destructeurs.

J’avais acheté quelques poignées de ces graines odorantes pour que la Syrie nous accompagne encore à notre retour en Suisse.

La guerre ensuite avait terrassé la Syrie et sévissait cruellement sur ce peuple si accueillant. Nos graines, elles, étaient bien en sécurité, mais, pour partager à distance ce malheur de la guerre, je les avais rangées discrètement dans un tiroir. Je les laissais dormir, car leur réveil éveillait trop en moi le douloureux présent entachant le souvenir de notre beau séjour à Alep d’avant-guerre.

Pour l’heure, j’étais aussi bien trop occupée à essayer d’atteindre nos amis d’Alep avec des téléphones entrecoupés d’explosions mais dont les voix, au moins, me transmettaient leur vie.

Pendant plus de 10 ans, mes graines diffusaient fidèlement leur parfum en silence et dans l’obscurité du tiroir, elles faisaient écho à la résilience de mes amis Alepins et celle de tous les Syriens. Comme l’écrit Georges Haldas, « c’est dans le silence que l’invisible fait son chemin ».

Lors de notre déménagement, le tiroir se vida et mes graines logèrent dans un autre oubli.

Les graines ont de longues vies, et, par leur résurrection, elles sauvent la création ; elles préservent ainsi la disparition de leur espèce.

Il fallait donc apprendre à attendre, à garder et entretenir pour les syriens la voix de l’espérance. Puisqu’une seule graine, et même une graine d’humain sur terre, tient le futur en son cœur.

C’est ainsi que mes Cardamomes, lors d’un rangement, se réveillèrent pour de bon ; les obus ne tombaient plus sur Alep mais les sanctions étranglaient encore le pays, l’empêchant de se reconstruire et de voir un avenir meilleur. Malgré cela, la vie était là, mes téléphones apportaient les nouvelles de la reprise de l’aide vitale, des frères maristes et maristes-bleus. Un soutien social et éducateur offert généreusement à tous ceux qui s’adressent à eux et qui comptent sur eux.

Du coup, les graines de Cardamomes se gonflèrent de joie et s’empressèrent de se mêler à mon café fade pour lui transmettre leurs arômes ensoleillés.

Après une seule gorgée vivifiante, je saisis le no d’Alep pour annoncer mon ravissement à mes amis : le goût de Cardamome m’ayant fait voler jusqu’à eux !

Et voici comment, il y avait une fois : des graines de Cardamome et aussi les graines de nos cœurs pour nous rapprocher et nous offrir leurs senteurs et la fleur de l’amitié.

Pour l’amitié avec les frères maristes et maristes-bleus d’Alep; Satigny le 20.11.2022

Photo DR

Tags: , , , , , , ,

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.