Doctothon, le marathon des Docteurs, remet le couvert


PROPOS RECUEILLIS PAR LAURETTE HEIM

Le Doctothon, marathon des Docteurs, est un événement créé en France en 2021 par Cécile Maïchak, experte en gestion de projet. La première a eu lieu les 10 et 11 décembre 2021 en direct sur plusieurs canaux Internet, et a donné la parole à des Docteurs en médecine ou autres disciplines scientifiques, qui estimaient ne pas être suffisamment entendus au sujet de la crise sanitaire. 250 personnes provenant de quasi tous les continents se sont ainsi succédé pendant 24 heures non-stop et ont été vues et entendues à travers le monde.

Il en a été ensuite tiré un livre dont les bénéfices sont en faveur de tous les professionnels suspendus en France au 25 novembre 2022 depuis le 15 septembre 2021, soit 436 jours sans salaire, aide ou droit au chômage parce qu’ils n’ont pas voulu recevoir les injections préconisées par l’État mais non obligatoires. Plusieurs autres actions ont eu lieu tout au long de 2022. La prochaine édition du Doctothon, sur le thème Un personnel bien maltraité finit toujours par se révolter se déroulera les 9 et 10 décembre 2022 de 18h00 à 18h00.

Cécile Maïchak, quel a été l’écho de cet ensemble de manifestations ?

Un écho immense. Par exemple, la première édition a été suivie sur le moment par 12 millions de personnes, selon le comptage des plates-formes de diffusion. Je le constate aussi dans mes déplacements et dans les courriels et téléphones que je reçois. Des suspendu-e-s parlent d’une lumière dans l’obscurité qui les a aidés à tenir et à se sentir moins seuls. Cela a permis également des réconciliations familiales puisque grâce à ces témoignages, des dialogues et des liens se sont recréés. Enfin, j’ai été appelée par des médias de Suède, Belgique, Luxembourg, Pologne, Québec, Bénin, Maroc, etc., qui voulaient comprendre la situation française.

Avez-vous une anecdote qui vous a particulièrement marquée?

Oui, elle est personnelle. Il y a un an, nous étions 2 pour préparer en 6 semaines le Doctothon, puis 4 pour assumer le déroulé de l’émission pendant 24 heures, animation, appel des intervenants, gestion du temps de parole. Une prouesse technique par ailleurs, qui a été heureusement soutenue par 2 techniciens. J’ai dormi 2h45 sur 40 heures ! Nous n’imaginions pas ce succès. Cette fois, nous sommes 25 personnes.

Qu’est-ce qui vous motive à remettre le couvert les 9 et 10 décembre ?

C’est la situation dramatique des suspendus en France, qui conduit parfois d’ailleurs à des suicides. Je reçois des témoignages très durs à lire exprimant le désespoir de ces gens. Et le déclic a été d’entendre l’ancien ministre français de la santé Olivier Véran évoquer quelques centaines de personnes en parlant du personnel médical suspendu. Pour moi, il s’agit d’un mensonge d’État. Michèle Rivasi, la députée européenne, parle, elle, de 130’000 personnes suspendues. Tout d’abord, il faut savoir que toute personne ayant obtenu une rupture conventionnelle de contrat, qui est malade, en dépression, auto-radiée, ayant fermé son cabinet ou pris sa retraite anticipée n’est pas comptabilisée. Ensuite, sont concernés non seulement les infirmières, aide-soignants et médecins en hôpitaux, maisons de retraites et foyer pour personnes handicapées, mais aussi les cuisiniers, jardiniers, coursiers et secrétaires de ces établissements ainsi que les dentistes, radiologues, laborantins, kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, psychologues, psychiatres, pharmaciens, pompiers, gendarmes – mais pas les policiers – , brancardiers etc…

Que diriez-vous à une personne sceptique quant à l’importance de ces témoignages ?

Je lui dirai d’écouter simplement une dizaine de témoignages – tous conditionnés par la bienveillance, le respect du thème et la durée maximum de 5 minutes – avant de porter un jugement ou de se faire une opinion. Ou alors d’emprunter le livre. En sécurité chez elle, elle peut décider de ce qu’elle va retenir ou pas. J’ajoute que pour moi, il est urgentissime de s’autoriser à réfléchir en tant qu’individu et citoyen.

Qu’espérez-vous de cette nouvelle édition ?

Que l’émission soit suivie aussi bien que la 1ère. Que les auditeurs entendent qu’on peut mourir aujourd’hui en France dans un hôpital faute de personnel. Qu’en France encore les suspendus sont convoqués par la police pour prouver par exemple qu’ils ne travaillent pas et que des Docteurs libéraux sont rappelés à l’ordre et menacés de sanctions. Pendant ce Doctothon, nous allons entendre 2 médecins allemandes, dont l’une est en attente de jugement. L’autre a été condamnée à 2 ans de prison car elle a effectué des prescriptions de contre-indications médicales pour certains patients. Elle parlera en direct depuis son exil au Mexique. Pour conclure, nous avons décidé que si le nombre de témoignages devait dépasser les 24 heures, nous continuerons la diffusion.

Autre lien: https://crowdbunker.com/search?q=doctothon

Photo Laurette Heim

Tags: , , , , , , ,

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.