Circulez, y a rien à boire? (7) – La formation des médecins


PAR BENOÎT SAINT GIRONS

Tous les scandales précédents (et le suivant) reposent in fine sur un premier scandale initial, d’où tout découle : l’eau représente 70% du volume d’un corps humain et plus de 99% des molécules de nos cellules… mais les médecins n’y sont pas formés !

A cause d’un conflit d’intérêts ? S’intéresser à la qualité de l’eau revient à s’intéresser à la qualité énergétique de l’eau (protons et électrons), ce qui conduit à s’intéresser à l’énergie des remèdes et des aliments, à renforcer ainsi le terrain des patients et donc, forcément, à les voir un peu moins souvent en consultation. Combien de blocages, de douleurs et de pathologies à cause d’un déficit chronique d’hydratation, notamment chez les personnes âgées ?

Bien entendu, aucun médecin ayant prêté le serment d’Hippocrate n’est hypocrite au point de tenir ce genre de raisonnement. Le bug réside au niveau de la formation et des huit années de lavage de cerveau intensif : quelqu’un a décidé que rien de ce qui renforce le terrain et permet ainsi d’éviter les pathologies ne devait y être enseigné, et ce « quelqu’un » a suffisamment de poids pour avoir eu jusqu’à présent gain de cause : nutrition, hygiène, soins naturels ou énergétiques sont toujours persona non grata dans les amphithéâtres !

« Quelqu’un » est en réalité plutôt « quelque chose », à savoir les acteurs du « groupement d’intérêts économiques » en faveur de l’affaiblissement du terrain et du système immunitaire au profit… du profit ! Dans le même panier (de crabes), nous retrouvons donc la haute finance, les laboratoires pharmaceutiques, l’industrie agroalimentaire, les instances médicales et le Ministère de la (mauvaise) Santé. « Quelqu’un » a donc en effet un peu de poids… Complot ? Bien sûr que non : la vénalité permet déjà d’expliquer beaucoup de choses !

Ceci empêche-t-il au moins les médecins de s’exprimer sur le sujet ? Non bien sûr et ils vont au contraire faire officiellement la promotion des minéraux et de l’eau du robinet – les deux postures étant plutôt contradictoires – dans les médias où ils sont invités en qualité d’experts, créant une belle confusion… via leurs nombreuses erreurs factuelles.1

Exemple avec ce Professeur en pharmacie, co-auteur du livre Tout savoir sur l’eau du robinet (Ed CNRS) qui, dans l’émission Allo Docteurs « Bien choisir son eau » (mai 2020) étale copieusement sa science, allant jusqu’à dire que les fontaines à eau alcaline « ça n’existe pas », tout cela parce qu’il ne sait pas ce que c’est ! Lorsque le scientisme et le dogmatisme se heurtent à la réalité des faits…

Il y a bien quelques (rares) cas de clairvoyance, à chercher notamment du côté mes médecins homéopathes. Exemple avec le Rapport Queneau/Hubert qui conseille de « Préférer, pour la consommation familiale courante, une eau minérale naturelle peu minéralisée si l’on souhaite remplacer l’eau de distribution » et confirme la piètre formation des médecins : « Les médecins eux-mêmes, souvent peu informés, s’en tiennent le plus souvent à des conseils généraux (“buvez 1 litre par jour de telle eau riche en calcium, ou pauvre en sodium…”), sans entrer davantage dans le détail. »

Le rapport mettait en garde contre certaines eaux trop minéralisées et faisait deux recommandations de bon sens :

A – Améliorer l’information du consommateur, notamment par des étiquettes précises, explicites et “lisibles” :

B – Développer la recherche fondamentale et clinique dans le domaine des eaux minérales

Publié en 2009 sous l’égide de l’Académie de Médecine – oui, la même qui encense officiellement les minéraux inorganiques des eaux – aucune de ces recommandations n’a été suivie d’effet. Limiter la confusion et améliorer l’information – sinon la formation – serait-il par trop déstabilisants pour des scientifiques qui pensent savoir mais qui en l’occurrence, à propos de l’eau, boivent surtout la tasse ?

Consultant en Solutions Ecologiques, l’auteur a publié le livre « La qualité de l’eau » aux Editions Médicis, 2020Cet article est le septième d’une série de huit.

1 Les derniers articles du blog de l’eau analysent précisément deux de ces émissions : une vidéo d’un célèbre médecin-nutritionniste sur les eaux en bouteille et une émission Allo Docteurs intitulée « Bien choisir son eau » dont la première question est Comment boire suffisamment.

Bord du Tibre à Rome. Photo ©2022 infoméduse

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.