Revue de presse – Plafonnement du prix du pétrole russe, un pari trop risqué


Le plafonnement à 60 dollars le baril (57 euros) du prix du pétrole russe, décidé par l’UE et les pays du G7, est entré en application hier. Cette mesure, couplée à l’embargo partiel sur les livraisons de pétrole russe à destination de l’UE, vise à ce que la Russie ait plus de difficultés à financer son offensive en Ukraine. Le journal allemand Taz y voit une mauvaise stratégie :

Le Kremlin a le droit d’exporter son ‘or noir’ tant qu’il veut, mais ses recettes doivent être réduites au minimum. Cette logique sous-estime le pouvoir des Russes. Ils peuvent décider à tout moment de ne plus fournir de pétrole, ce qui menerait à une envolée des prix sur les marchés de l’énergie. Aussi bizarre que cela puisse paraître, l’Occident doit espérer que son plafonnement des prix du pétrole reste purement symbolique et qu’il y ait des moyens de passer entre les mailles du filet. Sinon, le pétrole deviendra vraiment cher. L’Occident peut peut-être se le permettre, mais pas les pays du Sud.

Eurotopics

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.