Macbeth


Même les gloires posthumes
S’éteignent
Semblait dire Néon à son ami Silab.
Fallait-il qu’ils luttassent pour en arriver là, 
Qu’ils usassent leurs tripes sur ces tonneaux béants, 
Porteurs de maléfices?

Le secret des anges
Connaît tant de frontières
Que s’il advenait que l’un d’eux
Outrepassât ses droits,
Le ciel se viderait,
Entraînant ses comparses
Dans les auges des rois,
Crois-moi!

Xian, août 1978

Macbeth, Banquo et les sorcières, par John Martin.

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.