Médusément vôtre – Puigdemont, Kurdes, “No war!”,


Pedro Sánchez sonne les trompettes de l’amnistie. Une bonne nouvelle pour Carles Puigdemont, la décision du malin Premier ministre espagnol? Exilé en Belgique, le leader des indépendantistes catalans pourra-t-il enfin rentrer au pays? “Rien n’est moins sûr, tempère un ami catalan. La loi a été adoptée certes, mais son application reste entre les mains des juges, ceux-là mêmes qui ont condamné les hauts responsables ayant organisé le référendum, dont le Président Puigdemont. Les ordres de détention des principaux accusés ne sont pas retirés et on les attend au contour, notamment pour délit de terrorisme. Eh oui, il n’y a pas eu de morts, d’assassinats ignobles, mais les grandes manifestations comme celle qui a bloqué l’aéroport de Barcelone en octobre 2019, suffisent à considérer leurs organisateurs comme des terroristes en Espagne. Si Puigdemont rentre, il sera accueilli par un défilé de toges noires, auxquelles ne manquera plus que le masque au sommet pointu…”. Hypocrisie, quand tu nous tiens!

♦️

Le sort des Palestiniens interpelle dans les campus, et pour cause, mais personne n’y évoque le triste destin parallèle des Kurdes. Voilà un peuple qui lutte pour sa reconnaissance, en vain depuis au moins un siècle. Les Kurdes seraient pourtant quelque 60 millions (!), si l’on cumule les chiffres de la population disséminée dans quatre pays, la Turquie, l’Iran, l’Irak et la Syrie. Et l’on ne compte pas la diaspora dans le monde. Un exemple, seulement: environ 200 000 juifs kurdes vivraient actuellement en Israël, dont la moitié à Jérusalem. Deux Etats, grands artisans des traités de Sèvres (1920) et de Lausanne (1923) ont leur part de responsabilité dans cet “oubli”: la France et l’Angleterre. Tiens, tiens, comme on se retrouve! Allez, les étudiants, encore un petit effort de géographie!

♦️

Motivation sincère ou alibi? La paix, on ne sait pas quel sera son véritable statut sur les hauteurs du Bürgenstock où vont se réunir le 15 juin les délégués de plusieurs pays sur fond d’escarmouches meurtrières russo-ukrainiennes. Pour l’heure Bürgenstock semble rimer plutôt avec Bilderberg, rassemblement de dirigeants de la politique et de la finance à vocation ésotérique. Les seuls à militer pour la paix de manière sincère et massive ont été les Hongrois lors de la manifestation qui a réuni des centaines de milliers de personnes sur les quais du Danube, le 2 juin à Budapest (photo capture d’écran). “Nous n’irons pas sur le front russe une troisième fois, la guerre, on a donné au 20e siècle avec notre 1,5 million de morts!” S’il revenait sur terre, Napoléon ne dirait pas autre chose à Emmanuel Macron: “N’envoie pas des soldats là-bas. Je sais, 1812, c’est diablement plus loin que 14-18 et surtout 39-40, mais fais un effort quand même, ouvre ton manuel d’histoire de France”.

♦️

Le journalisme est une profession sinistrée qui n’a pas dit son dernier mot. Le bon exemple vient d’impressum Vaud, plus grande section, après Zurich, de l’organisation faîtière des journalistes suisses. Moribonde il y a une dizaine d’années, elle connaît ainsi aujourd’hui un dynamisme réjouissant. Lors de leur assemblée annuelle, le 6 juin dernier, ses membres ont désigné un nouveau président, Alberto Tikulin (photo DR). Ce journaliste de “20 Minutes” succède à la Morgienne Caroline Gebhard, élue en mars dernier à la co-présidence nationale d’impressum. Solidaires, les journalistes vaudois ont accepté de puiser davantage dans leur poche pour soutenir les finances du syndicat. Dans la vie, tout est une affaire de risques, assure l’autre. Nous dirions quant à nous qu’il s’agit d’abord d’une affaire de personnes. Honneur à eux!

♦️

Les agressions d’élus se multiplient, l’une des dernières en date concerne la Première ministre du Danemark “frappée” par un homme à Copenhague. On n’en saura pas plus, comme on ne sait rien des motivations de son agresseur. Tout se passe comme si l’on voulait ménager l’opinion publique, lui éviter le message anxiogène du climat de fatwa alimenté par les intégristes religieux. A moins que la raison n’en soit la guerre en Europe. Le mari de la Première ministre Frederiksen, Bo Tengberg est un cinéaste connu pour ses opinions pro-ukrainiennes. Une chose paraît sûre, Pascal Najadi n’y est pour rien. “Un ex-banquier suisse appelle au meurtre des juifs”, titre “24 Heures”. Et de faire l’amalgame entre les options complotistes et pro-QUanon d’un personnage apparemment très à l’aise sur les réseaux sociaux et l’attentat dont a été victime un juif orthodoxe en mars dernier à Zurich. Question, si le journal dit vrai: pourquoi l’auteur de ces propos n’est-il pas condamné illico presto, la plateforme internet avec lui? D’autant qu’il n’est pas le seul. “Les appels à tuer les juifs sont nombreux”, confirme Ralph Friedländer, tout frais président de la Fédération suisse des communautés israélites, dans les colonnes du “Matin Dimanche”. On saluera au passage le message conciliant de son intervieweur, Alain Rebetez, qui écrit aussi l’éditorial du jour: “A vous qui avez peut-être une opinion bien tranchée sur le conflit israélo-palestinien, à vous qui campez dans un camp et sommez les autres de vous y rejoindre, à vous qui vous indignez sur les réseaux sociaux, je vous le demande: ‘avez-vous écouté l’histoire de l’autre? Avez-vous eu le courage de penser contre vous-même et pas seulement contre les autres’?”

♦️

Pour qui roulent les prélats? “Nous, Européens, devons soutenir la lutte de l’Ukraine”, Dans une Déclaration publiée à l’occasion d’un double événement, les commémorations du Débarquement de 1944 et les élections européennes, La Conférence des évêques de France prend une position tout sauf apaisante. La religion véhicule-t-elle encore l’idéal de la fraternité? Allez combattre, chairs à canon! Soldats, je vous bénis!

Christian Campiche

Tags: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.