Gerard Gorsse

Gerard Gorsse

Disparu en juillet 2015, Gérard Gorsse, fut un chanteur amateur en parallèle de son métier d’éducateur spécialisé qu’il ne voulait pas abandonner. Il a présenté son premier spectacle en 1967. Pendant plus de quarante ans il a promené sa guitare et sa voix pour chanter Brel, Ferré, Brassens, Ferrat, Caussimon, Béranger, Allwright, Bruant, Leclerc, Moustaki, Perret, Vian et tant d'autres, sur des scènes ou dans la rue, avec bien sûr ses propres chansons d’auteur-compositeur-interprète. Cela lui a valu ce surnom de "Colporteur de chansons françaises". En amateur passionné, il a continué de se battre pour que la chanson, la vraie, pas celle que l'on fabrique et que l'on vend comme n'importe quel produit de consommation, non l'autre coup de cœur ou coup de gueule, avec son texte teinté de poésie et sa musique, tous deux faisant l'amour, pour mieux vous saisir au cœur ou aux tripes. Ce sont 217 chanteurs qu'il a mis sur son site, arrivés là par cet aspect libertaire qui l'a animé. Il a mis sa guitare au rancart et abandonné les spectacles, car cela devenait trop compliqué, et qu’à 66 ans il a eu envie de souffler, Il s'est ensuite consacré entièrement au site «Chanson Rebelle», et ce bénévolement pendant 15 ans. L'hommage de la Méduse.
Archive by Author

La chronique paysanne de Gérard Gorsse

FOURMI FOURMILIERE   J’ai croisé le boulanger Il m’a dit comment vas-tu Un peu plus loin le boucher Lui m’avait perdu de vue Vint vers moi l’épiciè-e-re Qui me flatta bassement Puis ce fut la crémiè-e-re Parlant de ses trois enfants   Gens faits de bric et de broc De faïence ou de roc De

Lire l'article

Les médisants – Chronique paysanne

Quand l’meunier perdit son âne Tout le village en a ri Quand l’meunier r’trouva son âne Sur la place ils n’ont rien dit Quand l’facteur égara ses lettr’s Les gamins le montraient du doigt Quand l’facteur retrouva ses lettr’s Les commères en restèr’nt coi   Quand Julien se pendit dans sa grang’ Tous les campagnards

Lire l'article

Noémie – Chronique paysanne

Noémie avait un prénom, mais pas de patronyme, sa mère sans mari était servante au château d’un baron peu scrupuleux qui assouvissait ses désirs les plus bas sur la valetaille en la maintenant sous sa coupe avec des procédés les plus vils, exerçant le droit de cuissage et se moquait de ses serviteurs, parfois même

Lire l'article

L’idiot du village – Chronique paysanne

Ursule était le fils de Marguerite Martige native de la commune de la Terrasse en Dorlay, une vieille famille du Pilat, et d’Angelo Cominato, un bûcheron émigré italien né de l’autre côté des Alpes qui abattait déjà des arbres au-delà de nos frontières, et que le régime de Mussolini avait contraint à l’exil, s’en était

Lire l'article

Berte – Chronique paysanne

Berte habitait une petite maison accrochée au flanc de la montagne. PAR GERARD GORSSE Vous savez de ces maisons qui ne voient pleinement le jour que le matin, car le soleil se lève de ce côté-ci et qu’il se couche de l’autre côté de la montagne. L’après-midi on est vite entre chien et loup à

Lire l'article

Amédée – Chronique paysanne

Il y a quelques années, un soir de fin d’automne ou de début d’hiver, alors que je me promenais par les chemins creux pour me désembuer de ma journée citadine, c’était un de ces soirs de grand vent qui précède les tourmentes de pluie, j’ai rencontré, au hasard du chemin, un vieil homme assis sur

Lire l'article

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.