Maria Zaki

Maria Zaki est une poétesse marocaine d'expression française. Découverte en 1992 par l'écrivain marocain Abdelkébir Khatibi, elle a publié ses premiers poèmes auprès de lui dans la revue Poésie 94, éd. Pierre Seghers à Paris. Docteur d'État es-Sciences, après avoir enseigné à l'Université au Maroc, elle occupe le poste de directrice de recherche et de développement dans le Doubs-voisin de la Suisse où elle réside depuis 2002. Parallèlement, elle se consacre à l'écriture de poèmes, de nouvelles, de romans et de théâtre. Elle est membre de P.E.N. Club International (poètes, essayistes, nouvellistes) et de son Women Writers Committee, de l'Association vaudoise des écrivains et de la Société des écrivains des Nations Unies à Genève. Elle a la double nationalité marocaine et belge. Ses sujets de prédilection sont : le statut de la femme dans les pays arabes, le silence, la quête spirituelle, l'altérité et l'aimance. Avec le poète suisse Jacques Herman, elle propose un genre de poésie novateur dont on ne connaît pas d’équivalent dans la poésie contemporaine que les deux poètes nomment : Poésie entrecroisée. Le concept est initié en 2013 par leur premier recueil commun "Et un ciel dans un pétale de rose, Poèmes entrecroisés", puis il évolue vers un tissage de leurs vers respectifs pour donner les recueils de poèmes communs "Risées de sable" en 2015, "Un tout autre versant" en 2016 et "Hormis le silence" en 2017. Dans ces œuvres, les typographies romaine et italique sont adoptées pour distinguer les vers de chacun des deux poètes. Lauréate de : -Prix Gros Sel du Public du roman à Bruxelles en 2009. -Prix Naji Naaman de Créativité à Beyrouth en 2013. -Prix des écrivains valaisans en Suisse en 2013. -Prix de Poésie 2015 du Bureau Culturel de l'Ambassade d'Égypte à Paris (Festival de la Diversité Culturelle-UNESCO). Pour voir sa bibliographie complète : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Zaki
Archive by Author
Rome

Que fera l’Homme ?

Que fera l’HommeDe cette part de luiQui s’est éteinteSous le pouvoir de l’argentConscience endormieOu mémoire qui fuit ? Que fera l’HommeDe ses trains aveuglesS’en allant voracesDe célérité et de bruitFaisant cap sur le profitEn méprisant les loisÉlémentaires de la vie ? Maria Zaki (Poème inédit, 2022) Photo ©2022 Le Médusé

Lire l'article
1.Spring.-Joies -Couleursr

Une lueur d’espoir à protéger

Il y a des portes ferméesSur des secrets d’ÉtatEt d’autres sur un tasDe secrets ordinaires Il y a des portes ferméesSur des sentences prisesPar des lâchesEt d’autres surDes braves qui tombentDans l’indifférenceSans lâcher prise Il y a des heuresQui encombrent le cœurD’une sombre bouleOù le réel et son doubleSe suivent et se confondentÀ la vitesse

Lire l'article
Cartoon for the soul - number 62

Peut-on encore en douter ?

Rien n’est plus limitéQue la faculté humaineDe voir ses erreursOu de percevoirSa nocivité Peut-on encoreEn douter devantUn tel spectacleDe mal-êtreDe l’Humanité ? Le bon sensNous invite à prêterPlus d’attentionAux moins atteintsD’entre nousDe lâcheté ou de cécité Inutile de scruterAujourd’hui ou demainSi les pupillesDe nos pupillesSont embrumées Maria Zaki (Inédit, 2022) Illustration: Stephff

Lire l'article
LémancouchersoleilDeniseCampiche

Allons grands et petits

Ils sont si fragilesCes rayons de joieQui nous tendentGracieusement leurs brasAu-dessus des troublesQui encombrent durementNotre élan et notre souffle Leur clarté viveAu cœur de la nuitEst peut-être éphémèreEt leur durée moins sûreMais rien n’est plus purQue leur facultéDe défier l’oragePour rendre à nos visagesLeurs beaux sourires Allons grands et petits Le vent d’hiver Soulèvera assurémentLes dernières feuillesDes

Lire l'article
entrelacs2021

Et voici qu’on se prend

Et voici qu’on se prendLe flot des discoursSur l’écologie et la natureEn pleine figureComme si l’HommeVenait seulementDe se rendre compteDe ses bavuresComme si l’HommeNe voyait pas la TerreQu’il avait ravagéeNi le douloureux dédaleDu capitalisme sauvageOù il s’était engagéEn vendantLe libéralismePour de la libertéIl a orienté les unsVers les placementsLes plus juteuxOn boursicoteOn se dividendeEt on

Lire l'article
piedsnus

Pieds nus

Pieds nusNous marchonsDans l’ocre et le roseD’une nouvelle saisonA l’intérieur de nousNous sentons une voixQui ne parle pasLa même langueQue les hommesOu alors si peu !Ses mots dérobésNous n’en savons pasToujours le sensMais ils nous mènentAu-delà des limitesDe la jouissance !LentementDes grains de sableBougent sous nos piedsDansant commeDes herbes de lumière Nous nous reconnaissonsEn murmurantSans tirerDe leur

Lire l'article
kipo

Il y aura toujours un homme

Il y aura toujoursUn hommeQui se plait à êtreUn homme-marchandiseSans savoir qui l’a venduNi qui l’a acheté Il y aura toujoursUn hommeQui se vante d’êtreUn homme-imageDont on admireLes tatouagesPanneau d’affichageOu éphémère beauté Il y aura toujoursUn hommeQui se targue d’êtreUn homme-automateQui a cédé son âmeAux mécanismesDe la haute-technicité Et il y a l’hommeQui tous les

Lire l'article
VictorHugoHeizmann16

La vie est comme un livre

La vie est comme un livreDont on tourne les pagesPour aller de l’avant Entre les plus lointainesD’entre ellesParfois des liensPeuvent se produire Alors qu’entre des lignesQui se suiventLe plus contradictoirePeut se lire Maria Zaki (Inédit, 2021) Photo ©2019 PHH: Statue Victor Hugo à Besançon

Lire l'article
terre de fribourg-laurette

Nombreux sont les mirages / Innumerevoli sono i miraggi

Nombreux sont les miragesDont le monde nous appâteLumières aveuglantesEt couches de couleursOu ombres profondesEt strates de ténèbres Rares sont ceuxEt celles qui devinentL’envers du décorOu qui découvrentLe pot aux rosesSans sifflerLa coupe pleineDe dégoût ou de désespoir ************************* Innumerevoli sono i miraggiVerso i quali ci attira il mondoLuci abbagliantiE strati di coloriO ombre profondeE cappe

Lire l'article
laurettemouettesdansl'eau

Le poète tombe vers le haut

Sous des vents terriblesSecouant la terreEt arrachant les arbresLe poète tombeAbandonné et trahiPar ses propres jambes Privé de tout appuiConnu ou reconnuTremblant de douteEt de questionnementAvant de consentirA reconnaîtreCe qui n’a jamaisCessé d’êtreIl tombe d’essoufflement D’un seul mouvementLa lumière revientLa perspective se recréeD’elle-mêmeEt le poète incrédulePrend de la hauteur Dès qu’il reprendSes esprits il entend S’élever

Lire l'article

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.