Schneidermann, censeur censuré


On ne peut que regretter l’arrêt d’Arrêt sur Images, l’émission critique des medias diffusée par France 5. Mais je tiens à signaler que Daniel Schneidermann a mauvais jeu de crier à la censure alors qu’il s’est comporté en censeur avec des ouvrages qui n’allaient pas dans le sens de ses idées et de ses amitiés. Un exemple, le boycott de “Bévues de presse“, essai le plus complet jamais paru sur le manque de professionnalisme des grands journaux français, et sur les déficits démocratiques que cela entraîne. DS n’en a pas dit un mot dans son émission, sous prétexte que c’est un essai sur la presse écrite principalement.

J’appréciais – disons – 95% d’ASI et apprécie 80% des editos de DS sur le journalisme, publiés les vendredis dans Libération. Mais pour les 5/20% restant, il se comporte en donneur de leçons trop souvent malhonnête. Tout au long de la campagne présidentielle 2007, par exemple, il a dénoncé les Sarko-pailles en ignorant ou minimisant les Sego-poutres. Il a fait de même avec Bévues de presse, préférant promouvoir des livres particulièrement médiocres ou partiaux sur la presse, qui servaient ses intérêts. Je pense notamment aux livres contre Le Monde de Colombani/Plenel, ou à un essai également paru il y a quelques années sur une supposée islamophobie des medias français. Contrairement à BDP, ces livres ne dénonçaient pas ou peu des journaux dont DS apprécie les soutiens.

L’auteur est journaliste, auteur de “Bévues de presse – L’information aux yeux bandés”, Editions du Félin, 2002

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.