Messieurs, soyez utiles!


La Suisse romande manque de sperme. Notre quotidien orange, qui récidive dans la pseudo-science, se focalise à nouveau sur nos organes reproducteurs. C’est normal, tout ce qui vient d’en-bas fait vendre!

Tant qu’à faire, poursuivons notre cours de biologie, aimablement mis à disposition du lecteur qui n’a pas le temps d’entrer dans les détails.

Les faits. Seuls une septantaine de reproducteurs assurent le cash-flow d’une entreprise qui applique une sélection impitoyable quant à la qualité du sperme. Une lecture attentive ne nous donnera pas plus de critères. Mieux vaut ne pas le savoir! Pas assez de donneurs en tout cas pour renouveler les stocks d’une activité que l’on devine éminemment sympathique et charitable. Le quart du bataillon émis est donc retenu, comme chez les brocanteurs qui ne veulent plus se déplacer pour des peanuts. Plus besoin de bahuts branlants ni de vieilles pendules. On veut du fit, si possible accordé au look des parents-demandeurs. Comment pourrait-on être Persan dans nos campagnes? La question ne se pose même pas. Tant qu’à faire, on pourra assortir bébé à la carnation de grand-mère, histoire de légitimer la descendance aux amis.

Donc, pas de quartiers pour les spermatos! Je vous épargne la trop longue appellation contrôlée de cette honorable semence. Ce que l’on apprend derrière l’écran de notre laborantine relèverait plutôt de la physique des particules. Pour qu’il y ait affinités et plus, le don doit être vigousse et généreux. Comme ça, les chances d’implanter le rejeton de vos rêves se démultiplient. Il paraît que les Fribourgeois sont les plus performants de ce côté-là! Sauf que le généreux mécène ne court pas les rues. La passe est mal payée. Cent cinquante francs à rester enfermé dans la pénombre d’une antichambre borgne pour assurer la reproduction du genre humain, c’est se moquer du monde!

Rien du scénario n’est épargné au lecteur. Fauteuil-club, TV axiale, revues coquines, poubelle pour recueillir les derniers émois de notre candidat-père, pipettes à congeler. C’est comme si vous y étiez. Et n’allez pas croire que le(s) futur(s) rejeton(s) – qui de par le monde aura des petits frères et soeurs à sa ressemblance – pourra réclamer sa part d’héritage le soir venu! La législation est claire. Le géniteur a le droit de veto sur la requête.

Allez Messieurs, courage! Et profitez de réfléchir un peu dans la solitude de votre cagibi. Il va falloir un jour assumer votre générosité!

 

Tags: , ,

One Response to “Messieurs, soyez utiles!”

  1. papillon 22 juin 2011 at 16:04 #

    Joliment poivré ce commentaire sur les us du journal orange. me suis régalé!

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.