La Cour d’appel de l’Arizona abandonne les poursuites contre Debra Milke


Dans une décision datée du 11 décembre 2014, la Cour d’appel de l’Arizona abandonne les poursuites contre Debra Milke dans l’affaire du meurtre de son fils Christopher. Les juges déclarent qu’un nouveau procès conduirait à une double incrimination, ce qui serait inconstitutionnel.

Ressortissante américaine d’origine germano-suisse, Debra Milke, 50 ans, a passé 22 années dans le couloir de la mort. Accusée d’avoir commandité en 1990 le meurtre de son fils âgé de quatre ans, elle avait été condamnée à mort. Le 14 mars 2013, un jugement de la Cour d’appel de San Francisco lui avait octroyé la liberté conditionnelle. Un nouveau procès était prévu en 2015.

«Debra Milke est donc libre», se réjouit le journaliste lausannois Jacques Secretan. Selon l’auteur du livre «Une mère innocente condamnée à mort aux Etats-Unis», Debra Milke devrait pouvoir quitter les Etats-Unis, même s’il devait y avoir encore appel de la part du procureur «jusqu’au-boutiste» de l’Arizona. « Un tel appel paraît toutefois peu probable», ajoute Jacques Secretan dont le combat en faveur de la libération de Debra Milke a été soutenu pendant plusieurs années par la Méduse.

 Illustration: Debra Milke vue par l’auteur-compositeur et artiste-peintre Jean-Pierre Huser, alias David Waterfall, qui lui a aussi dédié une chanson, Justice gone bad.

Tags: , ,

2 Responses to “La Cour d’appel de l’Arizona abandonne les poursuites contre Debra Milke”

  1. Brian Thompson 14 décembre 2014 at 18:38 #

    Bravo à Jean-Pierre Huser et à tous ceux qui ont milité depuis des années pour la justice dans ce cas!

  2. Christian Campiche 14 décembre 2014 at 19:20 #

    La Cour d’appel d’Arizona a ordonné la libération de Debra Milke “with prejudice”, cad “avec réparations”… Commentaire de Jacques Secretan au soussigné: “Là, ce sera une autre bataille, qui risque de durer, avec des millions et probablement même une somme à huit chiffres (vu la préparation à l’exécution avec “pré-injection” telle que Debra la subit en larmes et hystérie en janvier 1998).

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.