Panama papers, triomphe ou manipulation du journalisme d’investigation?


L’affaire de fuite de données dite “Panama Papers” marque-t-elle le triomphe du journalisme d’investigation ou au contraire le sommet de la manipulation?

PAR CHRISTIAN CAMPICHE

La question se pose, lancinante, après ces révélations diffusées à la manière d’un gigantesque mégaphone. Des médias triés sur le volet aux quatre coins du monde distillent de concert une information qui leur a été fournie par une gorge profonde dont on ignore absolument tout des motivations et des objectifs. Si ce n’est que ceux-ci semblent d’abord orientés vers les “méchants” Poutine et Le Pen. Les avocats genevois, ce n’est pas un scoop, en prennent pour leur grade. Mais il n’y a pas le nom d’un Américain sur la liste. En l’état le seul politicien à avoir tiré les conséquences du scandale est le chef de gouvernement d’un petit pays qui a confié sa défense aux forces armées des Etats-Unis. En Islande, le premier ministre a démissionné sous la pression de la rue.

La méthode intrigue d’autant plus que la tendance est plutôt au bâillonnement de la presse. Il n’est que de regarder vers Bruxelles où se rissole un projet de directive sur le secret des affaires. En substance: quiconque manifestera trop de curiosité et surtout d’empathie communicatrice pourra être puni! Journalistes, organisations de consommateurs et de salariés sont sur le qui-vive. Leur liberté d’enquêter sans entraves, acheter avec discernement et de changer d’emploi est en jeu. Parce que des multinationales cherchent à consolider leurs positions dominantes.

Si la loi européenne passe la rampe, la Suisse devra sans doute durcir sa propre pratique, déjà relativement sévère en la matière. En témoigne la plainte pour concurrence déloyale qu’une grande banque suisse a déposée contre l’animateur d’un journal en ligne zurichois spécialisé dans la divulgation de cas de malgouvernance financière. L’affaire constitue-t-elle un pur acte d’intimidation en vue d’empêcher d’autres révélations embarrassantes? Un jugement sanctionnant le journaliste ne résoudrait en aucune manière les problèmes intrinsèques de l’institut bancaire concerné, dont le cours de l’action s’est effondré depuis le début de l’année. On est dans un autre cas de figure qu’avec les Panama Papers.

GHI

Tags: , ,

3 Responses to “Panama papers, triomphe ou manipulation du journalisme d’investigation?”

  1. Aldo Schorno 7 avril 2016 at 10:05 #

    Si la presse et les médias se font toujours plus largement l’écho de telles révélations n’est-ce pas surtout parce que elles relèvent du sensationnel, qui permet le mieux générer des recettes publicitaire? Après enquête, il s’avérera probablement d’une part qu’il n’y a pas de fumée sans feu, mais également qu’il y a moins de “scandales” qu’attendus – et encore moins de mesures concrètes pour corriger ces faits et méfaits. Il me semble que ces révélations sont bien rendues possibles grâce à d’authentiques lanceurs d’alerte et des hackers et non pas par une manipulation ciblée de l’opinion à des fins politiques ou économiques,

    Les “Panama Papers” confirment en tout cas définitivement l’ampleur du phénomène dénoncé dans mon livre “Les dessous de l’Empire du Mal”: Les sociétés offshore sont bien utilisées à grande échelle et partout – en toute légalité, comme d’autres “instruments d’optimisation fiscale” – pour occulter les fortunes et les flux financiers de particuliers et d’entreprises pour dire le moins. Or, qui n’a rien à cacher n’a nul besoin de telles sociétés écran,

  2. Heizmann 7 avril 2016 at 18:49 #

    Une affaire de plus à porter à la liste déjà fort longue de la manipulation médiatique, arme de désinformation massive, qui s’inscrit dans la guerre occulte que livre les Etats-Unis au monde entier pour conserver coûte que coûte leur leadership universel.

    Tout y passe!!!

    Ce qui est juste affolant, c’est l’attitude bélante des médias européens, qui par crainte d’être taxés de défenseur des tricheurs et autres fortunés peu scrupuleux de payer des impôts, pratiquent l’omerta sur les véritables enjeux de ces “révélations”…
    Car là se situe le véritable cœur du problème!

  3. Poke 8 avril 2016 at 11:05 #

    Pourquoi n’organisez-vous pas une “Nuit debout”?

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.