Droits des homosexuels, l’Italie cherche à rattraper le temps perdu


La Suisse est le premier pays au monde où la reconnaissance des couples homosexuels a été accordée directement par le peuple.

PAR JESSICA CAVALLERO

L ‘Italie, sur ce sujet, cherche à rattraper le temps perdu. La Chambre des députés a approuvé hier par 372 voix contre 51 la loi, déjà votée par le Sénat en février, créant une union civile pour les couples de même sexe.

Cette loi contient une deuxième partie qui réglemente, pour la première fois au niveau national, le statut des couples non mariés, qu’ils soient à la fois hétérosexuels ou homosexuels.

Au grand dam des associations de défense des droits des homosexuels, le Premier ministre Matteo Renzi a dû céder devant les pressions du centre-droit et retirer les parties de la loi qui assimilaient le plus les unions civiles au mariage comme l’obligation de fidélité au sein du couple.

Mais le grand absent de cette loi est, encore plus, la soi-disant step child adoption, c’est-à-dire l’adoption de l’enfant du conjoint. Cette possibilité avait été présentée dans la première élaboration du texte mais suite à l’accord entre le Parti démocratique et le NCD (Nouveau centre-droit) elle a été retirée de la version discutée à la Chambre.
Encore une fois l’Italie s’isole. En Suisse, par exemple, une réforme est en cours afin de permettre l’adoption interne aux couples liés par un partenariat enregistré.

Selon la loi italienne, chaque partenaire peut désigner l’autre comme son représentant, avec des pouvoirs limités ou absolus, pour les décisions qui concernent la santé, en cas de maladie ou dans les cas impliquant une incapacité de discernement. Les membres du partenariat peuvent conclure un accord de cohabitation pour régler les aspects économiques entre eux.

Ce texte, adopté par la Chambre sans amendement à la version approuvée par le Sénat, parvient 28 ans après la première proposition d’une loi sur les unions civiles présentée en 1988 par la députée socialiste Alma Agata Cappiello.

“Vous avez contribué à écrire une page de l’histoire”, a commenté le Premier ministre Renzi. Un avis très peu goûté par le secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne (CEI), Nunzio Galantino, qui a qualifié le vote de confiance de «défaite pour tous». Du moins l’Italie a-t-elle montré une nouvelle fois sa capacité à renverser des montagnes.

Tags: , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.