La Méduse a lu – Skripal, un petit vent de guerre froide et une confrontation risquée


Le gouvernement britannique impute à Moscou la responsabilité de l’empoisonnement au gaz neurotoxique de l’ex-agent double Sergueï Skripal et a annoncé l’expulsion de 23 diplomates russes. Dans une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU convoquée à la demande de Londres, les représentants de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis ont eu de vifs échanges avec l’ambassadeur russe. Pour le quotidien polonais Rzeczpospolita, l’affaire Skripal présente des similitudes avec la guerre des Malouines :

Aujourd’hui, Theresa May et l’ensemble du monde occidental sont tous logés à la même enseigne. S’il devait s’avérer que Vladimir Poutine avait impunément pu faire usage d’armes chimiques au cœur de la Grande-Bretagne, la crédibilité de l’OTAN s’en trouverait fortement entamée. Ceci pourrait amener le Kremlin à entreprendre des attaques encore plus spectaculaires contre les intérêts de l’Europe et des États-Unis. Au demeurant, la Russie n’est pas l’Argentine, et le prix d’une confrontation avec Moscou serait pour Londres bien plus élevé que ne l’avait été celui de l’affrontement avec Buenos Aires. On ignore encore si la Grande-Bretagne est prête à le payer. Quant au soutien de ses alliés, il est encore plus hypothétique.

Eurotopics

Tags: , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.