Tribune libre – Covid, ils vont oser!


Certains d’entre nous, les plus lucides, s’y attendaient : maintenant que l’opération en Ukraine – d’un type jugé légal lorsqu’il s’agit des Américains, mais illégal et scandaleux quand il s’agit des Russes – ne mobilise plus suffisamment les esprits pour empêcher un nombre croissant de citoyens de s’émouvoir face à l’inclination des gouvernements et de l’UE vers le totalitarisme, il fallait bien que fût ressuscitée la pandémie. S’il faut en croire tel extrait, Attali, complice de Gates, l’avait prédit : pour éliminer un maximum d’habitants surnuméraires sur cette planète et soumettre ceux qui restent, il y aura la pandémie, la « vaccination » répétée, la crise économique, la guerre, chacune étant utilisée au cas par cas selon les circonstances.

Aussi n’est-il pas étonnant que les médias, presque tous complices des mondialistes, des gouvernements et des milieux oligarchiques qui rêvent de nous asservir et sont en passe d’y parvenir, soient désormais unanimes à annoncer : « Le Covid revient ! Augmentation des cas au rythme de cent par jour ! » Quel que soit le pays, les mots choisis sont les mêmes, ce qui suffirait, en principe, à faire comprendre que la manœuvre a une origine commune et que la guerre de nos gouvernants contre leurs citoyens hors oligarchie est repartie de plus belle.

Cela marchera-t-il ?

Après, de par le monde, les millions d’effets secondaires graves post-injections, après les centaines de milliers de morts et en attendant les répercussions à moyen et surtout à long terme – Bill Gates ne s’est-il pas vanté, lors d’un séminaire entre gens du même milieu privilégié, que les vaccins permettraient sans doute de diminuer la population mondiale, dans un premier temps, de 10 à 15 % ? – les gens croiront-ils une fois encore à la bonne foi de nos gouvernants ? La vérité leur apparaîtra-t-elle enfin, à savoir que les politiques qui président à nos destinées sont nos ennemis, aux ordres d’une oligarchie mondialiste qui méprise ceux qui n’en font pas partie, et que ce qui nous attend et surtout attend nos enfants et petit-enfants, c’est la maladie permanente, l’invalidité, la mort – et bien évidemment la contrainte, encore la contrainte, rien que la contrainte ? Les moyens ? La « vaccination » régulière qui empoisonne les corps ; la surveillance généralisée ; le terrorisme ; l’insécurité via le risque permanent et imprévisible d’être massacré en pleine rue et en plein jour ; le laxisme judiciaire pour les canailles mais l’inflexibilité de la loi pour les honnêtes citoyens, l’interdiction de se défendre (tuez celui qui veut vous tuer et vous finirez en prison ; laissez-vous tuer et votre assassin ne subira qu’une peine symbolique), de défendre son bien (ainsi, la quasi-impossibilité pour un propriétaire financièrement modeste de recouvrer son habitation squattée), de défendre sa famille ; la paupérisation ; la disparition de la liberté d’expression ; l’invasion migratoire et le remplacement, etc.

De nombreux citoyens ont enfin compris ou commencent à comprendre ce qu’il se passe. Les niais, eux, repartiront comme en 14 et se précipiteront bras tendu vers les vaccinodromes officiels, heureux et fiers de se faire injecter un liquide qui enrichit les riches, dont la composition est floue et qui amoindrit peu à peu l’immunité naturelle. Quant aux orgueilleux, ils refuseront d’admettre qu’ils se sont trompés et qu’ils ont été trompés, car une telle admission leur ferait perdre la face. Ils préféreront risquer la maladie ou la mort plutôt que reconnaître qu’ils ont été naïfs ou stupides.

Puissé-je m’avérer par trop pessimiste et qu’enfin se lèvent en masse les citoyens prêts à se battre contre ceux qui nous persécutent et sont, en fin de compte, nos assassins et ceux de notre progéniture.

Mais qui s’est jamais soucié des enfants du peuple ?

Michel Bugnon-Mordant, Fribourg

Tags: , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.