Tribune libre – Coûts de la santé, non, le compte n’y est pas!


Tant que le capital médico-social des réserves pharaoniques détenu et retenu malhonnêtement par les assurances-maladie n’aura pas été régulé et restitué par les législateurs avec des propositions concrètes, les assurés se doivent de refuser toute nouvelle hausse annuelle de primes. Sans preuve formelle de l’exactitude des chiffres comptables annoncés pour justifier la hausse de 6,6 % pour 2023, on est en droit de douter et de se demander si le bien-être de l’assuré est bien la priorité, puisque son pouvoir d’achat diminue. Sans contrôle officiel par un organisme indépendant de l’OFSP, l’assuré lésé ne peut plus faire confiance au système actuel.

Pourquoi d’abord ne pas imposer avant toute décision un tableau récapitulatif sur 10 ans des hausses annuelles, comparées aux coûts réels de la santé. On pourrait ainsi éclairer nos conseillers politiques et les aider à éviter toute interprétation hasardeuse, car il existe bien un problème de fond! Le système de santé instrumentalisé par les assurances-maladie fait l’objet de toutes les convoitises de la part d’une nuée de stratèges professionnels et de lobbyistes de l’industrie pharmaceutique, influençant selon toute évidence la valse des étiquettes au détriment des coûts de la santé.

Les assurances-maladie avaient annoncé prématurément moins d’opérations et d’interventions chirurgicales en période de pandémie, donc moins de frais ambulatoires. Leur manipulation est une honte, s’agissant d’établissements parfois subventionnés qui imposent certaines cliniques, limitant ainsi le libre choix du spécialiste. Devant tant d’excès d’arbitraire et de risques d’abus, l’intérêt de l’assuré n’est plus garanti par les caisses-maladie. Toute nouvelle hausse des primes l’année prochaine doit être combattue avec la plus grande énergie. 

Lionel de Pontbriand, Servion

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.