Davos tombe le masque


PAR CHRISTIAN CAMPICHE

Biden ne viendra pas à Davos. Il ne rencontrera pas Xi Jinping ni Poutine, absents eux aussi. La triste nouvelle que voilà!

Le raout de l’énigmatique professeur Schwab bat de l’aile. Forcé de choisir son camp dans le conflit aux portes de l’Europe, il se limitera cette année à compter les points marqués par Zelensky contre l’armée russe. Ensemble, les alliés des Etats-Unis redistribueront plus modestement les cartes au coin du feu. Fini, les grandes envolées sur l’avenir radieux de la planète une et indivisible. La guerre en Ukraine a tout chamboulé. Le monde est devenu soudainement compliqué.

Mais aussi terriblement simple. La réalité géopolitique dénude soudain l’empereur, elle le contraint à tomber le masque. Les programmes du Forum économique n’étaient que du vent. Ses thèmes de la poudre aux yeux. Davos n’a jamais anticipé les grands événements des dernières décennies. Nonobstant la publicité démesurée qui lui est offerte dans les médias dominants, surtout le service public qu’il manipule éhontément, le club d’influenceurs n’a pas pu éviter les krachs bancaires, ni les pandémies encore moins les guerres.

Davos n’est qu’un moulin à illusions, surtout une terrible machine à cash. 3000 participants à 30.000 francs le ticket depuis plus de 40 ans, l’affaire s’avère d’une redoutable efficacité pour ses organisateurs basés à Genève, d’autant qu’ils ne déboursent rien pour la sécurité. L’armée suisse est là pour dérouler le tapis rouge avec la bénédiction du Conseil fédéral.

Un journal dominical relaie les propos de Mark MacGann, ancien lobbyiste de l’entreprise de transport américaine Uber, reconverti en lanceur d’alerte. A la question de savoir s’il est vrai qu’il a payé en son temps 28.000 dollars pour une chambre d’hôtel à Davos, il répond: « Quand vous êtes assis sur 10 milliards de dollars de capital-risque, l’argent n’est pas un problème. Nous avions accès à tout. Qui se plaindrait d’avoir un hélicoptère au pied des montagnes? Mais nous pouvions faire du très bon travail à Davos, en obtenant des rencontres en tête-à-tête avec des décideurs. C’est génial pour les gens qui peuvent se permettre d’y aller. Ce n’est pas si bien, et pas si démocratique pour le reste du monde, qui ne peut pas s’asseoir avec le premier ministre d’Israël, le ministre de l’Economie français (ndlr: à l’époque Emmanuel Macron) ou le chancelier de l’Echiquier du Royaume-Uni comme nous l’avons fait ».

Le résultat se paie comptant aujourd’hui. Acculé par les syndicats qui dénoncent sa politique salariale digne d’un conte misérabiliste de Dickens, le transporteur à bas tarifs Uber doit faire amende honorable en adaptant sa conduite aux législations en place. Le groupe américain est au bord du gouffre. Ses généreux prébendes coûtent leur réputation à nombre de politiciens qui ont cru pouvoir faire carrière grâce aux applications informatiques sur le dos de la concurrence loyale et de l’équité sociale. Cette descente aux enfers, Davos ne l’avait pas prévue non plus. Retour sur terre, vite! Taxi!

Tags: , , , , , ,

3 Responses to “Davos tombe le masque”

  1. wernert 9 janvier 2023 at 10:42 #

    Mes excuses !!! je voudrais juste dire: krachs bancaires, épidémies, guerres, on n’a jamais voulu les éviter, à mon avis !!!! ils font partie du processus pour essayer d’arriver à un idéal pourri ! ?????

    • Yves-Alain Gygax 9 janvier 2023 at 16:51 #

      Parfaitement d’accord avec vous, le FEM a planifié lui-même les problèmes, afin de pouvoir imposer SA solution ! Krach banquaire = fin de la propriété, guerres = fin des nations, épidémies = vaccins, vaccins = génocide…

  2. Lionel de Pontbriand 11 janvier 2023 at 19:39 #

    Effectivement DAVOS n’a jamais rien prévu, ni les crises sociales ou identitaires ou culturelles ni les solutions économiques ou écologiques. Cet article reflète bien les tenants et les aboutissants de ce congrès annuel mondial à la recherche du meilleur profit, peu importent les conséquences sociales ou environnementales désastreuses pour les générations futures. Davos, c’est le monde des dirigeables gonflés de la finance, l’oligarchie des milliardaires libéraux en exil dans les paradis fiscaux, coordinateurs volontaires de l’immigration sauvage favorable au néocolonialisme de l’esclavagisme contemporain progressiste et racial, et à la course aux armements pour alimenter les guerres internationales, dont l’Ukraine est devenue la force d’attraction d’une EUROPE aveugle et influencée par ce conflit dirigé par le Pentagone non plus par la Maison Blanche influençable dont la vacuité est devenue translucide par ancienneté.

    Personne ne connaît vraiment l’issue de cette guerre fratricide, mais le danger mortel des livraisons d’armes à l’UKRAINE risque surtout de fournir en abondance un marché parallèle en Europe de trafiquants d’armes tels les dealers dans les banlieues avec des conséquences dramatiques . Bien entendu ni l’UNION EUROPÉENNE de Mme Ursula von der LEYEN, ni l’ALLEMAGNE, réarmée comme en 1936, de MR Stolz, ni la FRANCE endettée et démilitarisée
    et divisée sans souveraineté sous l’égide de l’OTAN avec un Président inconscient et imprévoyant comme Emmanuel MACRON n’auront su prévenir un climat de violence civile incontrôlable avec des armes qui se retourneront contre les auteurs de ces odieux marchandages aboutis sans consultation démocratique européenne. A force de jouer avec le feu en Ukraine, nous risquons bien de subir le contrecoup de nos actions belliqueuses contre la Russie, dans un conflit direct qui n’est pas le nôtre et nous coûte déjà très cher socialement et économiquement.

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.