“Romélia, c’est moi!”


Ainsi se dissipe l’un des plus grands mystères des bords de la Sarine, un secret savamment entretenu qui a permis à l’énergique politicienne radicale de tenir incognito la rubrique gastro de “La Liberté” pendant plusieurs années. Seul un quarteron d’initiés, quelques rédacteurs haut placés, connaissaient la véritable identité de Romélia. Reste à savoir pourquoi le fin palais renonce aujourd’hui à son anonymat. Sa décision est-elle liée à la votation sur la salle de spectacles? Après l’annonce des résultats qui la plaçaient dans le camp des vaincus, Antoinette de Weck s’en était prise à “La Liberté”, l’accusant de partialité dans la couverture des événements.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.