Lettre ouverte à Luc Petitfrère, responsable du Matin online


Nous répercutons ici une initiative de l’auteur du blog romand d’observation des médias Piques et répliques:

Monsieur le rédacteur,

Ces dernières semaines, votre site Internet a publié à trois reprises avec fracas et gros titres des informations qui se sont avérées rapidement fausses pour l’essentiel. Vous avez annoncé qu’une jeune femme avait été agressée et lacérée au cutter par des skinheads, puis qu’un enfant de 5 ans avait poignardé sa sœur pour un jeu vidéo. Comme si cela ne suffisait pas, alors que vous auriez dû commencer à vous méfier de ce genre de choses, vous avez encore affirmé qu’un inconnu avait fait irruption dans un parking et tué une jeune fille à bout portant sans raison apparente.

Bien sûr, d’autres journaux et sites Internet ont également rapporté ces fausses informations. Toutefois, seul votre journal l’a fait à chaque fois et surtout sans user ni de points d’interrogation, ni du conditionnel, ni en émettant des réserves quant à la véracité des faits. Vous semblez donc prêt à persister sur la même voie et à continuer à publier régulièrement de pareilles allégations comme si elles étaient d’ores et déjà confirmées. C’est contre toute déontologie journalistique.

Mais vous ne vous contentez pas de publier impunément des informations frelatées. En effet, lorsque des internautes viennent évoquer ces manquements en inscrivant un commentaire critique sur votre site, vous vous dépêchez de le faire disparaître, pratiquant ainsi la censure plutôt que la modération. J’ai moi-même fait l’expérience de votre pratique lundi passé en intervenant à plusieurs reprises pour signaler que les informations publiées étaient régulièrement fausses. A chaque fois, mes messages ont été supprimés alors qu’ils ne contenaient aucun propos contraire à la charte de votre site. Finalement, vous avez même été jusqu’à supprimer mon identifiant.

Par contre, vous tolérez sans aucune difficulté un nombre invraisemblable de messages haineux et d’échanges répugnant parmi ces commentaires. Vous semblez ainsi favoriser l’expression d’émotions agressives au détriment des critiques rationnelles affectant vos écrits. Je tiens d’ailleurs à préciser que je me fais aussi le porte-parole des nombreux internautes qui dénoncent votre pratique de la censure et qui voient eux aussi régulièrement leurs messages disparaître. On a donc droit à deux marques de manque de respect vis-à-vis du lecteur : les informations non fondées, puis la sélection très discutable des commentaires. Ces pratiques injustifiées ne font pas honneur à votre profession.

Je souhaiterais vraiment que vous ayez l’obligeance et le courage de prendre position clairement sur les faits énoncés ici. En espérant que vous aurez la courtoisie de me répondre, je vous prie d’agréer, Monsieur le rédacteur, mes salutations distinguées

Daniel Schöni Bartoli
pour commenter, cliquer ici

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.