Khadafi mort, quel avenir pour la Libye ?


Le 28 avril 1945, Mussolini tente de fuir vers la Suisse en compagnie de sa maîtresse et d’une vingtaine de fidèles. Arrêtés par des partisans, les membres du groupe sont fusillés sur le champ et leurs corps ensanglantés exhibés sur une place de Milan. La macabre mise en scène  rappelle l’exécution sommaire de Mouammar Kadhafi et d’une série de tyrans tombés de leur piédestal. Mussolini eut droit au moins à une sépulture digne de ce nom, il est enterré dans le caveau familial où viennent se recueillir chaque année des nostalgiques du fascisme.

Kadhafi n’aura pas eu non plus de procès équitable, ainsi va la guerre qui fait perdre leurs repères aux hommes. Le désir de vengeance immédiate est si grand qu’il l’emporte sur toute autre considération. Rendu tout à coup courageux, le peuple applaudit et se défoule. On tire bien sur les ambulances.

Les vautours sont contents, eux aussi. Un homme mort ne parle plus, par définition. Kadhafi aurait eu beaucoup de choses à raconter sur ses «amis», du temps où ils convoitaient ses pétrodollars pour financer l’achat d’armements. En assurant la police de l’émigration africaine, le colonel rendait aussi service aux pays européens situés sur le pourtour de la Méditerranée. Qui freinera désormais les débarquements sur l’île italienne de Lampedusa? Kadhafi aurait pu surtout confondre nombre d’arrivistes plus ou moins compromis avec le régime qui, soudainement blanchis par le sens de l’histoire, vont vouloir occuper les places vacantes au sommet de la hiérarchie de l’Etat.

On peut donc se faire quelque souci pour l’avenir de la Libye, un pays qui promet des élections mais n’a jamais eu d’expérience démocratique. Très zélées quand il s’agit de mettre la main sur les ressources naturelles d’un Etat, les grandes puissances montreront-elles autant de diligence quand il s’agira d’aider les institutions libyennes à affronter une difficile transition? Sauront-elles empêcher la dislocation de la Libye, territoire peu homogène quant à sa population? Sauront-elles éviter un nouveau bain de sang?

Tags: , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.