Les rendez-vous de la Méduse – Eliza Battagliese, la passion déclinée sur tous les tons


Eliza Battagliese, présente ses toiles au MAG (Montreux Art Gallery), salon d’art contemporain, du 8 au 12 novembre 2017. Portrait d’une passionnée.

PAR AN-WIE

“En Russie, les enfants peuvent s’essayer gratuitement à toutes formes d’art, j’ai tout de suite aimé peindre. Les bleus, synonymes d’espace et de liberté, les verts, témoins de la nature, l’or et, ma marque distinctive, présente dans chacune de mes toiles, les deux lunes.”

Solaire, extravertie; disent d’elle ses amis. Pourtant, en termes de couleur, la blondeur d’Eliza Battagliese et ses yeux bleus clairs la rapprochent plus des tons printaniers. Et, comble de l’ironie, l’artiste qui a connu ses premiers pinceaux et la glace des hivers polaires à St Pertersbourg, préfère peindre les couleurs automnales. Des tons riches, éclatants, à l’image de la jeune femme qui revendique un art instinctif. “Nous savons tous peindre. Mais engoncés dans nos carcans éducationnels, nous n’osons pas. Cependant, nous avons tous cela en nous.”

Révéler les images qui l’habitent, un besoin vital mais Liza qui ne fait pas les choses à moitié a d’autres obligations. Boulimique de la vie, elle se partage entre sa famille et ses cinq enfants, son atelier artistique BaeL Art à Cossonay et ses tableaux. L’artiste peine à réprimer les appels de la couleur. “Quand vient l’inspiration, il faut que je peigne alors en pleine nuit, je me lève. Je vole du temps sur mes heures de sommeil.”

Gageons qu’en ces instants les esprits de Frida Khalo, Marc Chagall et Gustave Klimt ne sont pas loin. Flashes de couleurs, les bleus et les ors racontent les balbutiements de ce 21ème siècle: la toile qui nous rapproche et nous divise parfois, les cultures qui s’entrechoquent et se mélangent et qui sait, à l’instar d’Eliza, finiront, peut être, par s’apprivoiser.

Eliza Battagliese a vu le jour au bord de la Neva dans la Venise du Nord au carrefour de l’Asie et de l’Europe. A ses sept ans, sa famille s’installe à Chicago pour arriver à Lausanne lorsqu’elle a 17 ans. Elle s’exile également de temps à autre en Italie pour prêter main forte à sa belle-famille.

Déjà plusieurs vies, plusieurs types de sociétés pour l’artiste qui a su créer un fantastique trait d’union en couleur. Pour autant, de ce “tumulte”, une grande poésie se dégage. Pour s‘en convaincre, il suffira de lui rendre visite au stand 144 au MAG. Une occasion rêvée d’aller admirer son interprétation du Mexique avec “La Danse du Paon ou l’appel du soleil”.

Eliza Battagliese par elle-même.

 

Tags: , , , , ,

One Response to “Les rendez-vous de la Méduse – Eliza Battagliese, la passion déclinée sur tous les tons”

  1. Joaquim Fernandez 29 octobre 2017 at 15:04 #

    Tout simplement magnifique.., magie ♡

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.