Le billet du soir – Après ce que me raconte Franceinfo et une consultation auprès de la Méduse


Ah tous ces gens célèbres! Maintenant c’est au tour de Dustin Hoffman.

PAR BERNARD WALTER

Moi, ces gens me sont absolument indifférents. Mais je trouve le phénomène très intéressant.
Ces gens de cinéma ! Certains d’entre eux ont de la peine à abandonner leur cinéma, semble-t-il. Trente ans après et plus !
Et certaines ont cru en mourir. N’était-ce pas qu’elles étaient tombées en pâmoison devant les stars, et que le temps crée dans la mémoire quelques imprécisions ?
Maintenant les regrets, les nostalgies accompagnent les rides.
Je n’en sais rien, et ça m’est bien égal. Mais quoi qu’il en soit, je vois dans ce déluge subit essentiellement du moi moi moi, et aucune compassion pour les gens simples qui doivent affronter ces difficultés là, plus bien d’autres, plus l’impossibilité de se faire entendre.
Peu de sens de la dignité chez ces people.
Je ne parle pas d’un horrible pervers comme Polanski, lequel charrie avec lui quelque chose de fortement repoussant, qui fait peur et va bien avec ses films.
Bref…

Et alors je me réjouis de voir que pour la Catalogne, la Méduse héberge des gens avec lesquels je partage mon amour de la liberté, du droit des gens à choisir leur destin et mes indignations devant cette lâcheté des macrons et semblables, ainsi que de médias pour lesquels ne vaut que la loi du plus fort.
Sur la Méduse, le dernier commentaire sur la Catalogne, celui de Claude Mégroz, comme il m’a fait du bien !

Et il est vrai que la Méduse est un espace ouvert par un homme courageux. Aux gens de conviction de l’utiliser pour le bien général!

Tags: ,

One Response to “Le billet du soir – Après ce que me raconte Franceinfo et une consultation auprès de la Méduse”

  1. Bernard Walter 2 novembre 2017 at 10:04 #

    C’est sur le France info du jour, en vidéo. Election de Miss Pérou ! S’il y a une invention qui symbolise le manque de respect des hommes et la soumission (disons-le comme ça) des femmes à cette idéologie, c’est bien cet étalage de femmes destiné à faire saliver les gros bêtas. Mais en plus au Pérou ! Lorsque l’on sait ce qu’est le quotidien des pauvres dans ce pays.
    Et alors le petit film montre ces femmes, défilant l’une après l’autre et chacune déclarant solennellement: ” Je suis Chiquita Banana -*nom connu de moi-, mes mensurations (!) sont de 158 viols et 217 assassinats de femmes -*chiffres inventés par moi-, chacune sa déclaration, chacune avec d’autres mensurations de viols et brutalités.
    Un défilé de perroquets stupides commandé par des idiots pour des idiots: on ne peut vraiment pas faire mieux pour faire régresser la cause.
    On croit être arrivé au sommet, mais l’Everest de la décadence n’est pas encore atteint.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.