«La Basilique Notre-Dame du Valentin est tout à fait extraordinaire, sa rénovation mérite le soutien accru des donateurs»


Infoméduse: Philippe Biéler, ancien conseiller d’Etat vaudois, vous êtes président du comité de patronage pour la recherche de fonds en vue des travaux de rénovation de la Basilique Notre-Dame du Valentin à Lausanne (infoméduse du 10 janvier 2020). Ces travaux sont coûteux. Où en est-on dans la récolte des fonds?

Philippe Biéler: La récolte avance bien. Il n’empêche que ce n’est pas facile, pour toutes sortes de raisons. Il nous a fallu partir pratiquement de zéro, nous n’avions aucun montant au départ. Aujourd’hui, sur les 5,9 millions que nous cherchons, nous en sommes à 4,7 millions. Ce résultat est déjà magnifique, nous avons bénéficié de dons extraordinaires. Mais il nous reste encore 1,2 million à trouver, ce qui n’est pas forcément simple.

Qu’est-ce qui est compliqué?

C’est de motiver les donateurs, leur expliquer la valeur extraordinaire de cette Basilique à Lausanne, dont la qualité est peu connue et qui est parfois même jugée par certains inintéressante, ce qui est complètement faux. L’été prochain, une équipe d’experts viendra pour analyser en particulier les fresques du célèbre peintre Severini. Elle démontrera à quel point cette Basilique est tout à fait extraordinaire.

Avez-vous reçu le permis de construire?

Il est arrivé sans problème particulier à la fin du mois de janvier. Sur cette base, l’architecte peut commencer l’étude de détail du projet, de telle sorte qu’au début de l’année 2021 les travaux commencent.

Ces travaux étaient prévus au départ pour 2020. Il y aura donc du retard.

C’est vrai. Il a fallu compter sur une lenteur de la procédure d’autorisation, comme c’est souvent le cas dans ce genre de rénovation. Il faut dire aussi que la recherche de fonds n’a pas été aussi rapide qu’espéré. Donc effectivement, les travaux prévus pour 2020 débuteront en 2021.

Propos recueillis par Christian Campiche le 4 mars 2020

Philippe Biéler interviewé par Christian Campiche sur la chaîne youtube d’infoméduse. A noter au début de la vidéo un plan bref sur le portrait de la baronne française Marie-Eléonore D’Olcah (1754-1815), pionnière du culte catholique dans le canton de Vaud.
Sur le parvis de la Basilique, Silvia Kimmeier, présidente du conseil de paroisse Notre-Dame, montre une image de la Basilique, telle qu’elle se présentait à l’origine. A ses côtés, Philippe Biéler. Photo infoméduse.
L’intérieur de la Basilique. Un rafraîchissement est urgent. Photo infoméduse
L’abside avec la fresque de Gino Severini. Photo infoméduse.
Détail de la peinture murale. Saint Amédée, au centre, a les traits de Severini, l’auteur de la fresque. Photo infoméduse
Les combles de la Basilique mériteraient une meilleure utilisation. Photo infoméduse.
De son éclat, un vitrail de Paul Monnier illumine l’orgue. Photo infoméduse.
Les escaliers menant aux combles. Photo infoméduse
Silvia Kimmeier dévoile les plans de la réhabilitation intérieure. Photo infoméduse
Le sol en mosaïque imaginé par Severini. La réhabilitation lui permettra-t-il de ressusciter? Photo infoméduse
Photo infoméduse
La Basilique Notre-Dame du Valentin. Le clocher a été réparé en 2006, l’enveloppe extérieure rafraîchie en 2011. Lieu phare des catholiques du canton de Vaud, la Basilique a été inaugurée en 1835. Elle est aussi un refuge pour les étrangers et les sans-abri, un foyer culturel important, reconnu comme tel par la Ville de Lausanne. Le projet actuel vise la restauration intérieure. La cour sera réaménagée. Destiné à « assurer à la paroisse des revenus complémentaires », un nouvel immeuble d’habitation est également prévu à côté de la salle paroissiale. Photo infoméduse

Tags: , , , , , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.