Revue de presse – Les héros du passe sanitaire


La gigantesque mobilisation populaire en opposition à l’instauration du « passe sanitaire » et de son système de crédit social est un des plus beaux signes d’espoir de l’été 2021. Lire dans The Epoch Times.

Tags: , ,

4 Responses to “Revue de presse – Les héros du passe sanitaire”

  1. Christian Lecerf 3 août 2021 at 19:50 #

    Ce que je lis sur The Epoch Times dans Wikipedia me donne envie de gerber… De grâce, cessez de relayer ce genre de support conspirationniste. L’actualité quotidienne est suffisamment glauque et affligeante pour ne pas en rajouter.

  2. Yann Le Houelleur 4 août 2021 at 15:20 #

    Le lecteur, effectivement, est très mal informé puisque ce média a été créé au USA par des citoyens d’origine chinoise qui veulent nous avertir notamment des périls auxquels conduit l’inféodation croissante aux infrastructures de sécurité qui s’affermissent de jour en jour. Certes, l’Epoch Times a soutenu Donald Trump mais – démocratie oblige – les Américains ont tout de même largement voté pour lui. La reconnaissance faciale plait-elle à ce lecteur? Il faudrait peut-être évoquer le rôle d’Huawei dans la 5 G, en France notamment, au moment où des politiciens dans ce pays poussent en faveur d’une reconnaissance faciale extrêmement inquiétante. On veut « tracer, traquer, fliquer » ainsi que le dénonce Philippe de Villiers mais simultanément les forces de l’ordre dans les rues des villes au quotidien se font de moins visibles. Un citoyen peut se voir attaqué « aisément » par des individus « forts de leurs impunité » et malgré tant de caméras, de dispositifs numériques, l’insécurité augmente. Un peu à la manière de la crise sanitaire : plus on vaccine et plus les variants risquent de se multiplier tout en déployant une virulence exacerbée. Tant qu’on ne dispose pas de preuves concrètes sur tel et tel fait, on peut se faire traiter de « conspirationniste ». Personnellement, je serais presque ravi de passer pour un conspirationiste ou plutôt pour un citoyen n’étant pas disposé à avaler des couleuvres à tout moment…

  3. Marc Schindler 12 août 2021 at 18:56 #

    Ce pamphlet donne une idée totalement biaisée de la réalité française, que je vis quotidiennement depuis quinze ans. Les manifestations prennent prétexte du passe sanitaire et de la vaccination pour s’opposer à la politique du président Macron, au nom d’une conception égoïste des libertés individuelles. Ces prétendus héros rêvent d’un nouveau Mai 68, prôné par Mélenchon, le thuriféraire du Venezuela, et par la révolution souverainiste du marquis royaliste de Villiers.

  4. Yann Le Houelleur 16 août 2021 at 15:14 #

    Cher Monsieur Schindler, qu’appelez-vous « pamphlet » ? Peut-être le droit à l’expression. Quand on se met à vouloir vacciner des enfants, alors qu’ils sont si peu concernés par le virus, on ne peut que provoquer des réactions, des indignations, des crispations au sein de la société. Quand vous osez faire un lien entre « l’égoïsme » et « les libertés individuelles », permettez-moi de vous dire que vous acceptez, en somme, une société où sous prétexte de soumission à une Autorité décrédibilisée par ses décisions souvent incohérentes et précipitées, il nous faudrait accepter la déresponsabilisation, une déresponsabilisation devenue la porte ouverte à tous les excès. De même le recours au mot « héros » induit une confusion avec ce qu’on peut appeler plus simplement « la citoyenneté ». Quant à Mai 68, il s’agissait d’une contestation de toute autre nature. Pensez-vous que les participants à ces manifestations aient présent dans leur tête Mai 68 alors qu’ils n’ont pas connu, pour certains, cette époque ? Pourquoi, d’autant plus, salir gratuitement deux personnes, par la suite, qui ne sont pas sans reproche mais qui à plusieurs reprises sont passées par les cribles du suffrage universel ? Comment un homme comme vous, dont je crois savoir qu’il se mouvait dans un univers médiatique, peut-il vilipender un homme de la qualité de M. de Villiers dont la parole est très écoutée et qui parvient à se faire entendre auprès de presque toutes les classes sociales ? Est-ce de sa faute s’il est né marquis ? Est-ce de sa faute si l’Europe est devenue une forteresse bureaucratique et dont l’une des dirigeantes s’est couchée, récemment, devant le président turc faute de pouvoir lui opposer des arguments cohérents ? Si vous aviez eu comme moi la possibilité de plonger dans un cortège, samedi dernier en particulier, à Paris ou en province, vous auriez été surpris : citoyens de tous les horizons sociaux, de toute couleur de peau, de toute religion, de toute culture, et surtout de tous les âges.
    Et c’est bien de cela que M. Macron et « les siens » ont peur : la France, quoi que vous en pensiez, souffre de la mise en place, au fil des siècles, de nombreuses « ghettoïsations » et d’innombrables formes de séparatisme. Or, voici que, soudain, des citoyens aussi divers et différents se regroupent autour d’un souci commun : non pas la proclamation de l’égoïsme mais la prise de conscience d’une énorme soif de citoyenneté constructive. Cela paraît vous faire peur, tout naturellement, car des personnes telles que vous, pardonnez-moi cette insolence, n’ont plus le privilège des mots. En ma qualité de Français, je suis heureux de voir que dans mon pays des citoyens, des anonymes au quotidien se réunissent précisément pour montrer qu’ils refusent cette incitation à l’égoïsme qu’est la peur « injectée » par un gouvernement qui veut masquer son inefficacité et son manque de vision en maintes circonstances.
    Je suis très choqué par vos mots…

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.