Dis, papa, à cause de toi…


PAR CHRISTIAN CAMPICHE

Les portes de l’au-delà ne seraient-elles réservées qu’aux personnes vaccinées? Mais oui, vous avez bien lu, et c’est le magazine en ligne français UP’ qui le révèle: une association allemande spécialisée en suicide assisté exige de ses « clients » qu’ils soient vaccinés contre le Covid avant d’entreprendre leur dernier voyage!

On rirait de cette nouvelle si elle n’était pas tragique, finalement. Comme on a envie de s’esclaffer quand Washington déconseille aux ressortissants américains de se rendre au Liechtenstein. Les fonctionnaires de M. Biden ont-il jamais mis les pieds en Europe? Ou alors est-ce l’ambassade des Etats-Unis en Suisse qui ne fait pas son boulot? Elle aurait dû avertir le Département d’Etat d’une chose: si le Liechtenstein – 160 kilomètres carrés, 38.000 habitants – est une zone à risques élevés, que dire de la « grande » Suisse voisine? Le virus s’arrête-t-il à Vaduz?

Il est vrai que depuis la catastrophe de Tchernobyl, tous les cas de figure sont possibles en matière d’aberration technocratique. A l’époque n’avait-on pas vu le nuage radioactif éviter la France? Entre la Suisse et l’Italie, il suffisait d’un pas d’un côté ou de l’autre de la frontière pour être autorisé ou non à manger de la salade.

On en est là encore aujourd’hui, l’évolution de la technique n’a pas rendu les décideurs plus intelligents. Ni moins retors. Les médias leur donnent un coup de main, comme ce quotidien régional romand qui, en fusionnant les propos de deux personnes différentes, « arrange » une déclaration de la ministre de l’Education pour titrer en substance, à propos des enfants de plus de 10 ans obligés de porter de masque: « l’école paie le lourd tribut des non-vaccinés », coupables de propager le virus.

Une incitation très claire aux règlements de comptes familiaux, du style: « Dis, papa, à cause de toi je dois subir le masque. Quand te fais-tu vacciner? ». On n’est plus très loin de telle période de sombre mémoire, quand de jeunes embrigadés dénonçaient leurs « bourgeois » de parents, sachant pertinemment qu’ils les condamnaient à la déportation.

Un éternel bégaiement, l’histoire? Ou un désolant recommencement?

Tags: , , , , , , ,

One Response to “Dis, papa, à cause de toi…”

  1. Pierre Santschi 13 décembre 2021 at 09:05 #

    Bel effort qu’essayer de faire, des enfants,
    Des esclaves soumis à la cupidité
    Des pharmas, des banquiers et des gouvernements,
    En empêchant qu’en eux, par des « vaccins » bluffants,
    Puisse se renforcer la ferme immunité
    Dont la nature met en eux les éléments.
    Et beau travail aussi que les utiliser
    Par le chantage envers des parents médusés…

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.