Revue de presse – Les causes profondes de la guerre en Ukraine


Dans les temps troublés, quand plus personne ne sait ce qui se passe et que les meutes d’indignés et de pseudo-experts submergent l’espace public de pathos et de théories oiseuses, il convient de revenir aux fondamentaux. En l’occurrence, à Montesquieu. Qui a dit deux choses importantes. La première est qu’en matière de guerre il ne faut pas confondre les causes apparentes avec les causes profondes, et la seconde qu’il ne faut pas confondre ceux qui l’ont déclenchée avec ceux qui l’ont rendue inévitable. Lire l’article de Guy Mettan, journaliste et Président de la Chambre de commerce Suisse-Russie, dans Arrêt sur Info.

2 Responses to “Revue de presse – Les causes profondes de la guerre en Ukraine”

  1. Alexandre Bidaud 14 mars 2022 at 10:26 #

    Monsieur Guy Mettan aurait dû, à tout le moins, avoir eu la décence de déclarer ‘ses intérêts’, en sa qualité d’ancien député démocrate-chrétien au Grand Conseil genevois de 2001 à 2023 !
    Non seulement il a obtenu la nationalité russe, il y a de nombreuses années, mais, SURTOUT, il a reçu le 8 février 2017 – va-t-on dire … pour services rendus à sa deuxième patrie – la médaille de l’Amitié.

    Dès lors, comment ne pas voir dans ce billet une analyse biaisée et de la pure propagande !

    Étant moi-même ‘d’obédience’ socialiste, je n’ai JAMAIS été proaméricain, ayant TOUJOURS considéré que les USA sèment la zizanie sur notre Terre depuis des décennies et sont, pour une très grande part, responsables de la situation dans laquelle se trouve celle-ci.

    Mais, tout de même, oser, comme le fait Guy Mettan, faire, non seulement, l’impasse sur les exactions de toute nature de ce régime AUTORITAIRE – nous y avons notre grande part aussi, puisque la Suisse et ses banques adorent, depuis des décennies, recevoir les espèces sonnantes et trébuchantes de TOUS LES CORROMPUS de toutes ‘les élites’ de régimes frelatés – mais encore faire preuve d’une mauvaise foi évidente – sans évoquer tous les propos tenus – en
    affirmant que la cause « de loin la plus importante  » de l’envahissement de l’Ukraine « tient à l’équilibre des forces stratégiques et à la destruction mutuelle assurée en cas d’attaque nucléaire. Cet équilibre de la terreur se serait trouvé de facto biaisé en faveur de l’Occident en cas de militarisation ou d’adhésion de l’Ukraine à l’Otan. En effet, une fois l’Ukraine tombée dans l’orbite militaire occidentale, l’Otan y aurait installé ses armes nucléaires comme en Pologne et en Roumanie, plaçant Moscou à cinq minutes de la destruction totale et l’empêchant (sic) du même coup de riposter (sic) par un feu nucléaire équivalent et susceptible d’anéantir (sic) en retour l’Europe et les Etats-Unis ».

    Je suis extrêmement choqué qu’un ancien parlementaire suisse puisse à ce point INTERPRÉTER et DÉFORMER ce qu’est le rôle de l’arme nucléaire, en faisant de celle-ci une arme D’AGRESSION, alors qu’on le sait, depuis la destruction d’Hiroshima et de Nagasaki, que celle-ci RESTE – cela SAUTE aux yeux ! – une arme de DISSUASION.
    Et, que je sache, la Pologne et la Roumanie sont des pays souverains !

    Jusqu’à preuve du contraire, c’est bien la Russie et Vladimir Poutine à sa tête qui MASSACRENT GRATUITEMENT DES ÊTRES HUMAINS d’un pays souverain – quoi qu’on puisse penser de la politique menée dans ce pays.

    Il est vrai, par contre, que Vladimir Poutine n’est ni fou, ni un grand malade, ni paranoïaque, mais PLEINEMENT RESPONSABLE de ses actes sordides ; comme vous l’êtes, Guy Mettan, des propos qui le soutiennent avec une éclatante évidence.

    • Lecerf Christian 14 mars 2022 at 11:38 #

      Tout-à-fait d’accord avec ce commentaire. À quand la béatification de Wladimir ?

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.