Brutale détérioration de la liberté de la presse


Dans un communiqué diffusé le 2 mai 2022, l’ONG Press Emblem Campaign (PEC) s’alarme de la brutale détérioration de la liberté de la presse provoquée par la guerre en Ukraine. Depuis le début de l’année, 51 travailleurs des médias ont payé de leur vie l’exercice de leur métier. En Russie, les contrôles mis en place par le Kremlin ont créé une régression de l’espace médiatique sans précédent depuis l’ère communiste. A l’occasion de la Journée de la liberté de la presse le 3 mai, la PEC lance un appel pressant à l’arrêt des hostilités en Ukraine et au respect de l’indépendance des médias en Russie.

«La hausse du nombre des journalistes victimes de violences d’une année sur l’autre est de 116 %, une évolution très inquiétante», a déclaré le président de la PEC Blaise Lempen. Au moins 21 travailleurs des médias ont été tués dans les combats en un peu plus de deux mois de guerre en Ukraine, beaucoup d’autres ont été blessés, kidnappés, sont portés disparus, ont été menacés, piratés, forcés à abandonner leur travail..

L’accès aux zones de guerre en Ukraine est de plus en plus difficile et dangereux, en raison de la nature volatile des affrontements. Certaines unités militaires ne font pas la différence entre civils et combattants. La PEC condamne fermement les attaques indiscriminées visant des civils.

«La guerre en Ukraine, comme ce fut le cas en Syrie de 2011 à 2019, montre encore une fois les difficultés de témoigner pour les représentants des médias, en l’absence de respect du droit humanitaire», a dénoncé Blaise Lempen. La PEC espère que les enquêtes diligentées par plusieurs organes feront toute la lumière sur ces crimes et que la justice pourra faire son travail de manière impartiale.

Des journalistes russes ont aussi été blessés dans les combats, toutefois ils n’ont aucune liberté de manœuvre pour décrire la situation dans les territoires sous contrôle russe, poursuit le communiqué. Les mesures prises par les autorités de Moscou à l’encontre de toute information indépendante sont un grand pas en arrière. Les autorités russes doivent mettre un terme à leurs persécutions des membres de la presse pour répandre prétendument de fausses informations sur la guerre en Ukraine. Il est nécessaire d’aider les journalistes russes qui ont pu se redéployer à l’étranger.

Le soutien aux médias locaux ukrainiens est aussi indispensable. Beaucoup d’entre eux n’ont pas les équipements nécessaires et les moyens financiers pour continuer à travailler en zone de guerre. Ils ont perdu des employés recrutés par l’armée ou ayant quitté leur région d’origine pour des raisons de sécurité, conclut le communiqué.

Liste des victimes ici.

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.