Money, money, money…


Faut-il croire Roche quand ce groupe pharmaceutique affirme que le Tamiflu nous protégera de la grippe aviaire? Des scientifiques en doutent mais ces voix sceptiques viennent de Grande-Bretagne où se fabrique un produit concurrent du Tamiflu. La population, elle, a fait son choix: elle se rue sur l’antiviral, faisant le bonheur de la Bourse helvétique. Et ce n’est pas fini puisque le géant bâlois annonce qu’il envisage de décupler la production de Tamiflu, qui lui rapporte déjà un demi-milliard de francs.

Les Suisses, martèlent les experts de la Santé publique, ne risquent rien. Deux millions de doses du coûteux remède miracle dorment dans les tiroirs des pharmacies. Ce serait suffisant pour protéger la population. Mais quid des régions dont le revenu de la majorité des habitants ne permet pas à ces derniers de s’offrir le traitement?

C’est bien parce que cette perspective n’a rien de rassurant que certains pays du tiers-monde ont demandé à Roche d’autoriser la production de copies du Tamiflu. La multinationale ayant refusé, on peut souhaiter que la pandémie ne se déclarera jamais. Sinon comment justifier l’injustifiable: des milliers de victimes dues à l’égoïsme marchand? Non-assistance à personne en danger, cela vous dit encore quelque chose?

On peut aussi s’interroger sur l’éthique de certains gouvernements du Sud qui interdisent désormais la fabrication de génériques. Plus royaliste que la reine, l’Inde s’est alignée cette année sur les directives de l’Organisation mondiale du commerce. Son industrie estime probablement qu’elle est en mesure de damer le pion aux géants américains et européens sur leur propre terrain. Money, money, money…

Commentaire dans “La Liberté” du 17 octobre 2005

Tags: ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.