La Comédie Française bourrée d’amiante


En France, cette information n’a pas eu le retentissement qu’il se doit. Pourtant, le 20 février dernier, le tribunal des Affaires de Sécurité Sociale d’Auxerre a reconnu, dans la plus grande discrétion, la responsabilité du prestigieux établissement dans le décès d’un électricien, emporté à 35 ans par un cancer broncho-pulmonaire dû à une exposition prolongée à l’amiante contenue dans tous les coins du bâtiment. La Comédie Française a été condamnée à payer 170 000 euros à la famille au titre du préjudice moral.

L’accusée a fait appel. Elle devrait d’ailleurs utiliser la même pirouette si le jugement du procès qui l’attend le 14 juin prochain au tribunal de Nanterre lui est tout aussi défavorable. Ce jour-là, la justice se prononcera sur la mort en 1993 d’un cintrier, foudroyé par une fibrose pulmonaire. Pour l’heure les administrateurs du théâtre se réfugient toujours derrière «le cas d’une exposition passive et non pas celui d’une exposition active dans le cadre d’un poste de travail». Bravo. Sûr que le public de fidèles qui fréquente depuis des années la Comédie Française et qui était donc lui aussi en première ligne, va apprécier la subtilité.

Article paru dans “Le Journal de Genève et Gazette de Lausanne” (www.jdg-gdl.com)

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.