Obscurantisme économique


Les Suisses figurent parmi les plus mauvais payeurs d’Europe, nous révèle une étude de la société de recouvrement Intrum Justitia. Le problème est tel que la faillite guette nombre d’entrepreneurs à l’affût de leur dû. On pourrait attendre des entreprises publiques, cantons et Confédération en tête, qu’elles donnent le bon exemple, mais il n’en est rien. Il arrive souvent qu’elles mettent trois mois pour payer. De fait tout indépendant qui se respecte vous le confirmera: il faut avoir les reins solides pour tenir le coup, dans ce pays, quand on n’est pas salarié.

Un autre mythe helvétique qui a du plomb dans l’aile est celui de la liberté d’entreprise. Un caviste me racontait l’autre jour comment il avait renoncé à monter un local au coeur de Lausanne. Trop de mesquineries administratives, trop de contraintes techniques dont on peut se demander si elles ne sont pas autant de mesures protectionnistes visant à favoriser une minorité de commerçants et d’artisans au bras long. On frise la concurrence déloyale, le “pizzo” n’est pas loin.

En prêchant en faveur d’un système fiscal attrayant, l’organisation faîtière economiesuisse déclare vouloir aider les PME. C’est tout à son honneur. Mais que fait-elle pour améliorer véritablement les conditions cadre et promouvoir l’initiative individuelle? Il faut dépasser les bonnes intentions, si l’on veut sortir le pays de son obscurantisme économique. *Paru dans www.journaldegeneve.ch

Tags: ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.