L’incroyable aplomb d’un nommé Vasella*


Une dépêche d’agence nous apprend que Daniel Vasella s’est frotté les mains en présentant les résultats du groupe Novartis: un bénéfice net en hausse de 25% en 2008. La performance est toute relative pourtant puisque les ventes au dernier trimestre ont terriblement ralenti et que les investisseurs sont déçus.
A la bourse, l’action de la maison pharmaceutique affiche l’une des plus mauvaises performances de la journée. Sur une période plus longue, le résultat n’est pas brillant non plus. Depuis son plafond atteint en 2006, le titre a subi une moins-value de 30% environ. Il n’a surtout pas attendu le krach boursier pour se déprécier. Beaucoup de sociétés remercient leur PDG dans de telles circonstances. Chez Novartis, on le récompense.
Si Vasella exulte, c’est peut-être justement parce que son salaire a continué de progresser l’an dernier (+ 20%), malgré la crise. Avec une rémunération de 40 millions de francs calculée à la valeur du marché, c’est-à-dire correspondant à la bonne pratique internationale, l’ancien trotskyste est désormais largement le patron le mieux payé de Suisse depuis la disparition des tabelles de l’infortuné Marcel Ospel.
Daniel Vasella bombe le torse au moment où tout le monde parle de réduire son train de vie. Il est tellement content de lui qu’il renvoie même à leurs chères études les économistes d’ethos. La fondation genevoise avait pourtant glané un succès d’estime, il y a quelques jours, en obtenant de l’UBS, du Credit Suisse et de Nestlé le vote consultatif des actionnaires sur les bonus des dirigeants. Restait ouverte la décision de Novartis. Eh bien, c’est non, annonçait ethos hier.
Et pour quel motif, je vous prie? Page 133 du rapport de rémunération de Novartis, voici ce qu’on lit – c’est succinct, on vous prévient: «Le conseil d’administration est d’avis que ce rapport ne doit pas être soumis au vote consultatif des actionnaires». Point final. Non, mais!
*Coup de griffe paru dans “La Liberté” du 29 janvier 2009

Tags: , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.