Le paradis américain des armes


Vous vous souvenez certainement du film Bowling for Columbine, dans lequel Michael Moore ouvrait un compte dans une banque et recevait en cadeau une carabine.

PAR MARC SCHINDLER

Il y a plus de 200 millions dʼarmes aux Etats-Unis, 40% des ménages affirment avoir au moins une arme à la maison. Un Américain adulte sur trois en possède une. 60% des habitants du Wyoming auraient un fusil ou un pistolet, mais seulement 9% à Hawaï. Cʼest parfaitement légal : le deuxième amendement de la Constitution garantit à chaque citoyen le droit de détenir une arme. Depuis 1791, le Bill of Rights affirme : « Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. » La Cour suprême a confirmé que le droit de posséder une arme sʼétendait à tout le pays et que les pouvoirs locaux nʼauraient pas la possibilité de le limiter. 

Cela vous choque sûrement, comme moi. Cet amendement est lʼun des piliers historiques de la société américaine. Le parti républicain considère que cʼest un droit inaliénable, comme la liberté dʼexpression et de religion. Lʼun des lobbies les plus puissants aux Etats- Unis est le National Rifle Association (NRA), qui revendique 4 millions de membres et qui fut présidée par lʼacteur Charlton Heston, le héros légendaire de Ben Hur. La NRA aurait dépensé 15 millions de dollars pour mener une campagne contre le candidat Obama.

Aucun président américain nʼa réussi à sʼopposer au lobby des armes, qui a des relais puissants dans les Etats du Mid-West. Je me souviens quʼen 1976, lors dʼun reportage au Kansas, le patron dʼun drugstore mʼa proposé dʼacheter une carabine en promotion. Il suffisait de présenter mon permis de conduire. Jʼaurai pu également acheter un fusil à pompe par correspondance, envoyé discrètement sous un emballage neutre. Aujourdʼhui, ce ne serait en principe plus possible. Depuis 1994, une loi fédérale oblige les armuriers à vérifier si leur client nʼest pas un criminel, un toxicomane, un mari violent ou un malade mental.

Chaque année, les armes à feu tuent environ 30 000 personnes, dont 55% par suicide, 41% par meurtre. Malgré les drames dans les collèges, où des adolescents abattent leurs camarades, malgré les règlements de compte des bandes, lʼAmérique tient fermement au droit de posséder une arme. Le plus inquiétant, cʼest que certains Etats américains contournent les lois fédérales, qui décrètent que le droit de porter une arme est accordé par les autorités locales. Selon le New York Times, lʼUtah, lʼEtat mormon, accorde pour 65 dollars (environ 52 euros) à toute personne qui en fait la demande, résident ou non, un permis de port dʼarme valable cinq ans. Ce permis en reconnu sur tout le territoire américain.

Vous voulez porter un pistolet semi automatique.45 dans 32 Etats ? Faites comme James Roe, un consultant en informatique de Pennsylvanie, à 2500 km. de lʼUtah. Pas besoin de savoir tirer. Il suffit dʼaller sur le site de lʼUtah, de commander votre permis, dʼenvoyer une photocopie de votre permis de conduire, de vos empreintes digitales, dʼune photo passeport, de votre adresse et de votre email et de payer 65 dollars. Vous recevrez un permis qui vous permet de porter une arme sans quʼelle soit visible (concealed weapon).

Selon le bureau de lʼidentité criminelle de lʼUtah, la moitié des 240 000 permis accordés sont détenus par des non-résidents qui nʼont jamais mis les pieds dans lʼEtat et qui nʼont pas lʼintention de le faire.

On savait que lʼUtah était le paradis de la polygamie pratiquée dans certaines communautés mormones. On découvre en plus que cet Etat de lʼOuest est aussi le paradis américain des armes. Décidément, lʼEglise de Jésus Christ des saints des derniers jours nous étonnera toujours.

Tags: , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.