Radio Vocifère


-Vous désirez un apéritif? Voici la carte, je vous laisse choisir en attendant. J’aimerais juste attirer votre attention sur le carré de porc au gingembre caramélisé. Un vrai délice!

-Non merci, je ne mange plus de porc depuis qu’il y a cette épidémie de grippe porcine qui se propage à grand galop.

-Ah bon? Vous voulez dire que vous avez fait le deuil de toute la charcuterie? Pourtant, rien ne vaut une rondelle de saucisson avec une bouchée de pain, un petit cornichon et un coup de rouge.

-C’est fort possible, mais moi, le virus H1N1, je m’en méfie comme de la peste. De plus, tous les médias annoncent la pandémie pour la fin du mois d’août. Alors, tant qu’il n’existe pas de vaccin, je préfère prendre toutes les précautions nécessaires afin d’éviter d’attraper cette satanée grippe cochonne!

-Faut pas croire tout ce qu’ils disent…

-Auriez-vous autre chose?

-Un petit steak tartare, pur bœuf, fait maison? C’est servi avec trois sauces à choix et des toasts, bien entendu.

-Ah non! Ca fait des années que je ne mange plus de bœuf, à cause de la vache folle. Je n’ai pas envie d’avoir la cervelle ramollie, bouffée par le prion.

-Alors, je peux vous faire une fricassée de la mer. Il s’agit de trois sortes de filets de poisson: des joues de lotte, des filets de rougets, des queues de gambas géantes, servis à la nage dans une sauce au safran mouillée au vin blanc.

-Quelle horreur! Cela fait des mois que je ne mange plus de poisson. C’est à cause de la présence des métaux lourds dans l’eau. Faut faire attention à sa santé: ni coquillages, ni crustacés! Fini les plateaux de fruits de mer, ce qu’il me manquera le plus ce sont les oursins et les huîtres. Mais, c’est la vie!

-Je pense avoir trouvé ce qu’il vous faut: un bon poulet fermier en tajine. C’est une recette marocaine, du poulet, du citron confit, des amandes entières, des pruneaux et plein d’épices.

-Du poulet? Vous voulez rire? Et le virus de la grippe aviaire, vous l’avez déjà oublié? Pas moi! Parlons-en de ce H1N5, quand je pense que l’on a rendu responsables ces malheureux oiseaux migrateurs… c’est une honte!

-Et si vous goûtiez à un bon steak de cheval à l’ail flambé au cognac, bien tendre, juteux, un pavé cuit sur ardoise, taillé dans l’araignée?

-Je n’ai jamais mangé de cheval de ma vie, j’adore trop ces animaux!

-Bien… alors, il ne me reste plus que les plats végétariens à vous proposer. Que diriez-vous de quelques épis de maïs blonds à souhait grillés au feu de bois avec juste une noisette de beurre?

-Du maïs transgénique? Non merci, pas d’O.G.M. dans mon assiette!

-Vous préfèreriez un assortiment de salades, une assiette de crudités…

-C’est quoi exactement? Je suis très prudente, avec tout ce qu’on entend dire ces derniers temps, je ne mange plus n’importe quoi. Il s’agit de légumes frais, cuits comment? Avec ou sans sauce?

-La salade royale est servie avec une sauce ailloli, une mayonnaise, si vous préférez. Vous connaissez l’ailloli?

-Oui, oui, bien sûr! Mais c’est la sauce mayonnaise qui me gêne, car je ne mange plus d’œufs crus à cause de la salmonellose. J’ai pas envie de mourir avant l’âge moi! J’ai comme objectif de faire de vieux os, alors je me surveille…

-Avec un régime pareil, peut-être bien que vous ferez des vieux os, mais côté biscoteaux, sans protéines, c’est zéro! Vous me faites mal au cœur! Choisissez une salade et je vous apporte l’huile et le citron, avec une pincée de sel…

-Vous êtes gentil, mais je ne mange plus de légumes, ni de fruits d’ailleurs, c’est à cause de tous ces pesticides et des herbicides qui sont utilisés dans l’agriculture. Moi, je ne mange que les légumes et les fruits de mon jardin. Les œufs de chez mon voisin et les poulets de chez ma voisine. En dehors de chez moi, je ne me hasarde guère à manger n’importe quoi si je n’en connais pas l’origine. La traçabilité et la provenance des produits sont indispensables.

-Mais alors, vous vous nourrissez de quoi ma petite dame? D’amour et d’eau de source tirée du puits de votre jardin?

-Il reste encore plein de choses, vous savez, le riz, les nouilles, le thé vert…

-Taratata… vous êtes victime de tous ces médias imbéciles qui ont fini par vous intoxiquer le ciboulot. Quel genre de journaux lisez-vous? Quelle radio écoutez-vous? Quelle chaîne de télé?

-Moi? Je suis branchée du matin au soir sur Radio Vocifère, la seule radio qui se mêle de vos affaires…

Emilie Salamin-Amar

Extrait du recueil de sketchs «Méli Mélo», Editions Planète Lilou 2010

Tags: , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.