Syrie, « la désinformation en Occident est massive »


Tim Anderson, professeur d’économie politique à l’Université de Sidney, vous avez participé à Damas au 3e Forum syndical international, les 8 et 9 septembre 2019. Qu’avez-vous retiré comme enseignement de cet événement?

Tim Anderson : C’est ma neuvième visite en Syrie pendant la guerre. J’ai été heureux de pouvoir participer à une conférence de solidarité syndicale, surtout avec tant de délégués d’autres pays, dont l’Amérique du Nord et l’Europe. Cet événement a marqué une percée, je pense. Il est urgent de revoir et de s’opposer à la participation des gouvernements occidentaux à une guerre économique génocidaire destinée à affamer, paralyser et détruire une nation entière. Promue par des ONG telles que Human Rights Watch, les Casques blancs et Amnesty International, la propagande de  » guerre humanitaire  » a renversé la réalité. La désinformation en Occident est massive. Alors que le président Assad jouit d’une très haute popularité en Syrie, les gouvernements occidentaux et les médias persistent dans une diabolisation ridicule de sa personne. Comment peuvent-ils soutenir le mythe d’une « guerre civile » en Syrie, alors que de grandes parties de ce pays sont occupées militairement? Comment peut-on relayer l’accusation de l’utilisation d’armes chimiques », thèse discréditée à maintes reprises par tous les experts indépendants? Il faut s’attaquer aux racines de cette stupidité occidentale.

Quelles sources suggérez-vous à ceux qui souhaitent s’informer régulièrement à propos de la Syrie ?

Tout d’abord, je suggère que des personnes honnêtes et curieuses examinent périodiquement les sites Web des médias russes, iraniens et syriens, facilement accessibles, tels que Sputnik, RT, Press TV, FARS News et SANA. Ajoutez Telesur à cette liste ! Ces sources sont toujours d’actualité et facilement accessibles en dépit des tentatives occidentales de les bloquer. Ensuite, il existe en Amérique du Nord de nouveaux canaux médiatiques qui offrent un contenu critique, souvent très bien documenté, sur les différentes nouvelles guerres. Il s’agit notamment de MintPress, de l’American Herald Tribune, du Greanville Post, du Black Agenda Report et de Global Research. Un certain nombre de sites plus anciens – Counter Punch, Jacobin, Common Dreams – ont été cooptés par le dogme libéral occidental et produisent un contenu beaucoup plus « inégal ». Enfin sur la guerre contre la Syrie et toute la région du Moyen-Orient, les lecteurs peuvent lire mes livres : The Dirty War on Syria et Axis of Resistance. Il y a un certain nombre d’autres écrivains critiques sur la guerre. Nous étions rares durant les premières années de la guerre, mais notre nombre a augmenté ces dernières années.

Propos recueillis à Damas par Andrea Duffour.

Andrea Duffour est déléguée de l’association de solidarité Suisse-Cuba.

Photo gfu

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.