Tribune libre – Antoine Thalmann est un héros


Je m’appelle Micaël Metry et j’ai la chance de pouvoir compter Antoine Thalmann parmi mes amis. Antoine Thalmann est l’un des activistes du climat à répondre devant la justice pour ses actions de sensibilisation à la catastrophe écologique avec les mouvements Extinction Rebellion et la Grève du Climat. Son procès aura lieu le 24 septembre à 8h30 au Palais de Justice de Montbenon et inaugure les jugements de centaines de héros et héroïnes qui sacrifient leur vie pour le bien commun : la survie de l’humanité sur Terre. Celui qui n’a pas encore saisi cela ferait bien de s’informer. La pandémie de COVID-19 issue des perturbations écosystémiques est la première grosse claque de l’effondrement en cours.

J’ai décidé de témoigner par une lettre ouverte sur la vie et le parcours remarquable de ce citoyen suisse engagé pour le climat. J’ai connu Antoine en 2018 lors d’une formation à l’action directe qui avait lieu à Lausanne. Il faisait alors partie de Lausanne Action Climat, mouvement internationalement connu pour avoir joué au tennis dans une succursale du Credit Suisse. Sa femme Beate Thalmann, une doctorante en physique devenue arboricultrice, avait d’ailleurs été jugée puis acquittée par un juge qui avait compris l’état d’urgence climatique, écologique et sanitaire. Antoine a rencontré son amoureuse en Angleterre lors de ses études de Master en économie politique dans la prestigieuse université d’Oxford. Avant de se lancer dans des actions plus directes, Antoine a essayé d’autres méthodes et continue de le faire en étant notamment conseiller communal à Prilly. Mais c’est en Angleterre que le militant réalise ses premiers blocages de manière publique et assumée. En 2016, il est acquitté par la justice britannique. Quelques années plus tard et grâce à des héros comme Antoine, le gouvernement britannique déclare l’état d’urgence climatique. Des exemples pour la justice suisse et le gouvernement suisse ?

En 2017, Antoine Thalmann est de retour en Suisse. Déjà titulaire d’un Bachelor en HEC à Lausanne, il s’oriente vers la HEP pour devenir enseignant de secondaire 2. Il suit les pas de son père, professeur à l’EPFL, dans la transmission du savoir et la pédagogie. À côté de son poste d’enseignant à l’école professionnelle, il poursuit ses activités militantes en co-fondant Lausanne Action Climat puis la branche lausannoise d’Extinction Rebellion. Il participe à quasiment toutes les actions et s’engage toujours au front, parmi les bloqueurs et bloqueuses qui se font déloger par la police. J’admire son courage et sa persévérance. Il me l’a montré plus d’une fois, notamment lorsqu’il a fait le mort dans la Limmat (photo ©2019 Extinction Rebellion Zürich) lorsqu’il a bloqué, seul, une rue à Lausanne ou encore lorsqu’il a collé sa main sur le Palais Fédéral ou le dernier rapport du GIEC sur le Parlement vaudois. J’étais avec lui lorsque nous avons interrompu le Conseil national qui approuvait une loi CO2 totalement insuffisante, ne tenant pas compte du fait que la place financière suisse émet 22 fois plus de CO2 que la population.

Mais je côtoie Antoine aussi en dehors de nos engagements politiques. Nous allons souvent courir au bord du lac avant de nous y baigner, même en hiver, alors que la température de l’eau est de 7°C. Il y reste en général plus longtemps que moi… C’est un sportif accompli (vélo, natation, jogging, basketball) et un lecteur assidu. Nous partageons aussi un intérêt pour la spiritualité.

Pourquoi me permets-je de dévoiler des aspects de sa vie privée (j’espère qu’il ne m’en voudra pas) ? Parce que je veux montrer à l’opinion publique qu’Antoine Thalmann, loin d’être un criminel, est un citoyen extraordinaire et précieux pour la société, un lanceur d’alerte qui se base sur les faits scientifiques et qui agit à partir de ses tripes avec un courage inestimable. S’il y avait le feu dans votre maison, serait-il juste de punir celui qui crie : “AU FEU !” et de l’enfermer à la cave ? Pendant ce temps, ceux qui mettent le feu à la maison poursuivent leurs activités. Oui, les coupables sont ailleurs et ils ont des noms. Prenez les actionnaires de la BNS, de Credit Suisse et d’UBS par exemple. Alors la justice est-elle complice ? Peut-être. Mais je préfère ne pas lui prêter de mauvaises intentions. Je crois simplement que certains juges sont ignorants et incompétents sur les questions environnementales. Comment expliquer les revirements des jugements lors des différentes instances ? Heureusement, d’autres juges ont aussi compris l’état d’urgence. La justice est-elle objective ? Une chose est sûre : ce n’est que lorsqu’elle écoutera les preuves scientifiques et les experts scientifiques qu’elle pourra se targuer de l’être.

Antoine Thalman est un héros. Il nous permet d’espérer en un avenir moins catastrophique parce qu’il est la conscience humaine qui se réveille et protège la vie humaine et non-humaine sur Terre. Merci Antoine d’être qui tu es et pour tout ce que tu fais pour l’humanité.

Merci à vous de partager plus loin ce message.

Micaël Metry, diplômé de Géosciences et Environnement à l’UNIL, père de famille et citoyen suisse engagé pour le climat

Tags: , , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.