Tribune libre – Un journaliste américain témoigne du lancement de missiles ukrainiens sur Donetsk


Patrick Lancaster, journaliste états-unien qui travaille depuis un mois en Ukraine, se trouvait à Donetsk lorsque la ville à été la cible d’une attaque par deux missiles portant des munitions a fragmentation, lancés par les Ukrainiens (contre leur propres citoyen(ne)s). Son témoignage ici.

Il convient de comparer ce que Lancaster a tourné avec la scène autour de la gare de Kramatorsk, où on ne voit pas de sang, pas de désordre, plutôt des cadavres tous à plat ventre, dans la même position.

Selon les autorités ukrainiennes, Kramatorsk a été frappé par une bombe à fragmentation. Si cela avait été le cas, les cadavres auraient été gravement blessés, voire carrément déchiquetés, il y aurait du sang partout. Cependant, on ne voit rien — et les bagages sont parfaitement intacts, même encore debout. Encore plus curieux, sur les photos on voit tout près des pompiers avec leur camion en train d’éteindre un incendie devant la gare, mais pas de secouristes, pas d’ambulances, et personne ne cherche à voir si, parmi les corps qui gisent par terre, il y a des personnes encore vivantes. Au fait, la scène, sur toutes les photos, est bizarrement tranquille, les pompiers donnent la même impression. 

Dans le cas de Donetsk (ville n’abritant aucune installation militaire), les missiles ont été interceptés de sorte qu’ils n’ont pas pu déployer leur pleine force. En revanche, l’un des missiles est arrivé assez proche de la terre pour pouvoir larguer des sous-munitions et tuer ou blesser quelques dizaines de personnes.

Robert James Parsons, journaliste indépendant, Genève

Tags: , , ,

3 Responses to “Tribune libre – Un journaliste américain témoigne du lancement de missiles ukrainiens sur Donetsk”

  1. Santo Cappon 11 avril 2022 at 17:29 #

    Article surréaliste et dangereusement tendancieux !

    Il est utile en effet de préciser que Robert James Parsons est administrateur du Réseau Voltaire, dont le président est Thierry Meyssan, diffuseur des théories du complot, proche de l’Iran, du Hezbollah et de Bachar el-Assad.
    Lorsqu’on réalise que ce dernier avait fait appel à la Russie de Poutine pour raser la ville martyre d’Alep et massacrer sa population civile, on à tout compris …

    Par ailleurs, il faut insister sur le fait que Poutine publie régulièrement des article sur leur site Voltairenet.org

    CQFD !

  2. Robert James Parsons 11 avril 2022 at 19:08 #

    Robert James Parsons n’est pas et n’a jamais été administrateur du Réseau Voltaire, bien que son nom y ait été ajouté à son insu et y soit resté jusqu’à ce qu’il se soit rendu compte de ce dont il s’agissait. C’est une histoire vieille de vingt ans ou plus.

  3. Christian Lecerf 12 avril 2022 at 19:56 #

    Peut-être ce journaliste américain veut-il nous faire comprendre que dans cette guerre les Ukrainiens sont les méchants et que les Russes sont les gentils….

Leave a Reply to Robert James Parsons

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.