Sanctions, l’Europe dans les bras de Washington


C’est l’une des dernières vengeances de Poutine.

PAR CHRISTIAN CAMPICHE

Le constructeur français Alstom ne réalisera pas le projet de la décennie, la ligne Moscou-Kazan, la métropole du Tatarstan, sise à plus de 700 kilomètres de la capitale russe. La punition fait mal à Paris et devrait coûter quelques points de popularité à François Hollande, déjà au plus bas dans les sondages.

On ignore encore si Mme Merkel connaîtra le même sort médiatique que le locataire de l’Elysée. Officiellement, la chancelière allemande, comme Hollande, joue la carte de la solidarité occidentale en appuyant les sanctions américaines contre Moscou. Au début, elle n’avait pas pâti de cette situation, surfant sur le dynamisme allemand. Mais la locomotive a des ratés et le vent pourrait tourner pour celle que l’ancien chancelier Helmut Kohl, dans une biographie, dépeint comme une arriviste ne sachant pas tenir correctement une fourchette.

Si la situation devient embarrassante pour Berlin, c’est que l’Allemagne a cessé depuis quelques années d’être le principal partenaire économique de la Russie, qui lui livre notamment du gaz en grande quantité. Et dans cette course aux pépites russes, c’est la Chine qui lui ravit aujourd’hui la vedette. Les sanctions poussent Moscou encore plus dans les bras de Pékin, qui n’en demandait pas autant. Du coup, les exportateurs allemands brandissent, inquiets, les chiffres de la décroissance industrielle. Vivement le retour du mark!

France et Allemagne en difficulté, le Vieux Continent tombera-t-il comme un fruit mûr dans l’escarcelle de Washington? Négocié dans le secret absolu, un accord transatlantique nommé TAFTA pourrait voir le jour déjà à l’horizon 2016. Et amorcer l’intégration finale de l’Europe dans le giron du grand frère qui, au loin, tire les marrons du feu.

Chronique parue dans GHI.

Tags: , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.