Le billet de Calimero – Déraillement de Daillens, deux devinettes et une question


Une première devinette que ne peuvent comprendre que les retraités, histoire de donner le ton: c’est bleu avec une raie blanche et cela monte aux arbres à toute vitesse, qu’est-ce que c’est???

Un écureuil avec un training Nabholz!

Une deuxième, en phase avec l’actualité: C’est blanc avec une bande orange et cela se roule joyeusement dans les champs, qu’est-ce que c’est?

Un wagon-citerne de haute sécurité servant à transporter du chlore sur l’arc lémanique!

Question: Sur le peu de photos que les CFF ont laissé filtrer de l’accident de Daillens, pas trace de wagon blanc à bande orange… le wagon accidenté transportant du chlore était-il aux normes promises, plus solide que celui qui a laissé s’écouler vingt-cinq tonnes d’acide sulfurique, ou a-t-on simplement eu une chance incroyable, comme en 1994… on s’étonne du strict bouclage du secteur pour un accident ramené par les médias officiels au stade d’incident… si ce n’est les conséquences pour les pendulaires… secret défense…

Comme en 1994 on a droit à une langue de bois qui se veut rassurante… par des autorités qui ont depuis longtemps perdu leur crédibilité.

On s’étonne aussi d’un transport de chlore sur ce tronçon… destiné à qui??? Ne cesse-t-on pas de nous affirmer que l’industrie Valaisanne est approvisionnée par des producteurs de Lyon!!!

Tags: , , ,

2 Responses to “Le billet de Calimero – Déraillement de Daillens, deux devinettes et une question”

  1. heizmann 28 avril 2015 at 08:14 #

    Merci pour ce coup de gueule bien civil!
    En effet, la communication des CFF est une fois encore catastrophique.
    En premier lieu vis-à-vis de leur clientèle, traitée comme des ignares lobotomisés. La gestion de l’information le jour de l’accident a été un exemple d’incurie communicationnelle…
    Deuxièmement, l’omerta qui prédomine dans tous les médias est également affligeante et démontre une fois encore la subjectivité du traitement de l’information par les rédacteurs-trices en chef et par voie de conséquence, met en lumière toutes les accointances prédominant dans le petit milieu des médias officiels entretenues avec nos grandes régies…
    Mais finalement quand on se sent contraint de fanfaronner par une annonce vocale que le train arrive à l’heure, que peut-on espérer de plus ?

  2. Christian Campiche 3 mai 2015 at 08:45 #

    Un essieu a flanché, d’où le déraillement. A qui les responsabilités?, s’interroge un journal dominical.
    La sécurité absolue n’existe pas, les meilleurs systèmes du monde, les plus contrôlés, sont susceptibles de subir une défaillance. Le risque fait partie de la vie.
    Par contre ce qui est évitable, c’est le transport de matières très dangereuses. Autoriser le passage de bombes roulantes près de localités est criminel. En pleine nature aussi, finalement. Le Gros-de-Vaud est un grenier alimentaire… Depuis quelques années, c’est également une zone résidentielle.
    L’industrie chimique est peut-être importante en termes boursiers, fiscaux, c’est un gros employeur. Mais cela justifie-t-il que l’on fasse courir autant de dangers à la population? Le même raisonnement s’applique à l’industrie nucléaire. La question des déchets est une autre bombe à retardement.
    Dans le livre “Le krach mondial – Chronique d’une débâcle annoncée” (Editions de L’Hèbe, 2008) je consacre un petit essai d’anticipation à ces problèmes. Les décideurs, le monde politique avant tout, ne doivent pas seulement encourager la recherche de solutions techniques. Il leur incombe d’améliorer la transparence. Informer sur les conséquences des excès du consumérisme. Montrer où les entreprises, les ménages peuvent économiser de l’énergie. Ca a l’air tout simple mais on attend toujours…

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.