Le billet du Panda – Culture versus finance en terre vaudoise, un rayonnement universel!


Ministre cantonale de la culture et trop discrète si ce n’est grande absente de la farce du “Broulis Museum”, Anne-Catherine Lyon aura bientôt l’opportunité de revenir sur le devant de la scène, en grande salvatrice à l’heure des dépassements de crédit!

On saluera au passage la pluridisciplinarité de nos élus: Lui transcendant son dicastère comptable pour éblouir le monde du rayonnement artistique d’un carton à chaussures, et Elle, requinquant magnanimement le petit cochon bientôt exangue des finances cantonales vampirisées par les surcoûts du BM …

Je vous entends déjà:

– Mais d’où les sortira-t-elle, les millions manquants?

– Et bien … au prix où sont estimées nos cures, la vente de quelques collèges luxueux et inutiles suffia sans doute à arrondir la panse du cochonnet …

– Ah! et des collèges inutiles, vous en connaissez?

– Disons que c’est juste une affaire de culture de classes … moyennant 42 élèves par classe il y en aura!

– Quarante-deux! N’y a-t-il pas là un risque de baisser la qualité de l’enseignement …?

– Quelle question, on se croirait à Forum! Au contraire, nos têtes blondes profiteront désormais largement des musées, se nourriront de Vallotton, et du coup les statistiques des entrées seront exceptionnelles, comme pour Objectif Gare!

– OBJECTIF GARE??? Késako ???

– Le MONDE ENTIER sait ça! Allez sur Google!

– Déjà fait!

– Et alors?

– Il m’a répondu: Objectif Gard – Toute l’actualité gardoise!

Tags: , , , , ,

3 Responses to “Le billet du Panda – Culture versus finance en terre vaudoise, un rayonnement universel!”

  1. Pivoine 15 juillet 2015 at 14:07 #

    Trop drôle, ça fait du bien dans ce monde qui prône la culture et se prend tant au sérieux.
    Quelle imagination…hélas on est pas à l’abri, souvent la réalité dépasse la fiction. On risque de rire jaune….

  2. Magnin Eric 16 juillet 2015 at 12:55 #

    …ce “pôle muséal”, un cadeau empoisonné pour les Lausannoises et lausannois, mais, peut-être pas de la part de “notre ministre” de la culture à sa compagne, quoique! A tous les étages de ce montage bancal pour en arriver à ce projet désastreux, on retrouve toujours les mêmes élus de droite comme de gauche, une bien belle union, une alliance sacrée qui cache un malaise de fond! Le programme des projets d’une telle envergure, qui seront la pour cent ans au moins, se doit impérativement d’inclure une dimension participative, une vraie consultation en amont des décisions, ne serait-ce que concernant l’implantation. C’est tout le contraire, après le refus de “Bellerive” ce fut une course au sac, et c’est la durée des mandats politiques qui finit par définir un calendrier, c’est inacceptable. Il est bien vrai que “notre ministre des grands projets” ne fait pas dans la dentelle, pour faire passer celui du nouveau parlement, il a annulé un référendum, plus de 16’000 signatures! Cerise sur le gâteau, encore une fois une belle alliance pour bannir un de nos droits fondamentaux, une alliance gauche droite et dans les 2 chambres, à l’exécutif et au législatif pour accepter ce déni démocratique à l’unanimité! La fin peut-elle justifier les moyens? Visiblement pour “nos” élus du législatif comme de l’exécutif cantonal, c’est oui! Et que dire du parlement lausannois qui n’a pas son mot à dire dans cette procédure! Circulez, il n’y a rien à voir, une fois élus, on se charge de tout! Elle est pas belle notre démocratie représentative avec une majorité de gauche! On n’en a pas fini avec la grève du vote!

  3. Christian Campiche 16 juillet 2015 at 14:46 #

    Ces élus n’ont-ils pas peur de ne pas être… réélus? Attention: octobre 2015=élections fédérales! Et si un “Podemos” suisse sortait des urnes?

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.