Ai Weiwei au Palais de Rumine – “Ce n’est pas parce qu’on vit modestement qu’on ne vaudra pas grand chose après sa mort”


Ruyi, 2012, porcelaine, 41 x 16 x 10 cm. Cette oeuvre figure à l’exposition du plasticien Ai Weiwei organisée au Palais de Rumine à Lausanne jusqu’au 28 janvier 2018.

Photo le Médusé, 4 janvier 2018.

“Cette oeuvre fait référence à plusieurs choses. Le ruyi était un sceptre qu’on trouvait dans les cours impériales, puis chez les érudits, et il fait office de talisman pour le peuple. Pour réaliser cette oeuvre, nous avons utilisé le langage de la porcelaine, qui est le plus délicat que la Chine ait créé. Quant aux organes: je l’ai souvent évoqué dans mon blog, la Chine est devenue le marché d’organes humains le plus actif au monde. Pas parce que c’est moins cher; ce n’est pas parce qu’on vit modestement qu’on ne vaudra pas grand chose après sa mort. Apprenez qu’une personne moyenne, une fois désassemblée, vaut beaucoup d’argent. Une fois mort, si quelqu’un vend vos organes comme des pièces détachées, vous vaudrez bien plus que lorsque vous étiez vivant.”

(Ai Weiwei, cité dans Ai Weiwei, Cologne, Taschen, 2016, p. 292)

 

 

 

Tags: , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.