Beaucoup de questions autour de la Covid… mais le défi climatique reste entier !


Porte-parole de Grands-parents pour le climat, Gérard Blanc nous a fait parvenir la prise de position suivante. Elle est signée par deux médecins: Jean Martin, ancien médecin cantonal et membre de GPclimat, et Alain Frei, co-président des GPclimat.

Les Grands-parents pour le climat reconnaissent les efforts faits pour lutter contre un virus qui nous a stupéfiés et déstabilisés, mais ils soulignent aussi que la Covid ne révèle qu’un aspect de nos vulnérabilités. Indéniablement, le dérèglement climatique aura des conséquences bien plus graves que la pandémie, en termes de santés altérées, de vies perdues, de milieux de vie détruits, de chute de la biodiversité. Ces effets sont déjà en cours, s’accélèrent et ceci pour longtemps ; a fortiori si l’on continuait de tergiverser. 

Des mesures fortes et urgentes sont donc impératives, autant à l’encontre du défi climatique qu’à celui du virus. 

A cet égard, en Suisse, la priorité sera, le 13 juin prochain, d’accepter à une large majorité la loi CO2 adoptée par le Parlement et qui fait l’objet d’un référendum. Les Grands parents pour le climat sont conscients qu’une partie de leurs jeunes amis de la Grève pour le climat ont eux-mêmes lancé un référendum, au motif que la loi n’allait ni assez vite ni assez loin. Il est entendu qu’elle n’est pas suffisante pour gérer l’ensemble du problème mais il importe de reconnaître que, par rapport à l’attitude de déni régnant majoritairement il y a encore deux ans dans le pays, elle signe un vrai progrès. Il faut donc accepter cette loi en votation populaire, puis poursuivre les efforts.

Ce cadre légal contre les émissions de gaz à effet de serre renforce au niveau fédéral les initiatives prises par certain-e-s cantons et communes ayant déclaré l’urgence climatique ; entre autres, les plans climats du canton de Vaud et de la commune de Lausanne. Et partout dans le monde, on voit que les autorités publiques prennent mieux la mesure de la nécessité de calmer un mode de vie destructeur de la vie et du vivant.

Ces volontés fermement affichées sont belles et bonnes mais il faut se donner les moyens de les mettre en oeuvre. Et, dans une démocratie comme la nôtre, il est essentiel que la population s’approprie l’importance des enjeux et adhère aux mesures. Cela requiert un effort majeur d’information, communication et sensibilisation, avec l’appui des autorités, des partis politiques, de la société civile et des mouvements associatifs. Les Grands-parents pour le climat sont prêts à collaborer dans ce sens avec tous les partenaires. En effet, pas d’avancées sans la participation de chacun. 

Nous voulons croire que 2021, dont on souhaite ardemment qu’elle soit moins compliquée que la précédente, verra une vraie mobilisation de la collectivité pour répondre aux défis, le prochain étant l’acceptation de la loi sur le CO2, menacée par une politique du passé. Un refus dans les urnes entraînerait une régression, faisant passer la Suisse d’élève moyen à mauvais.

Tags: , , , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.