Climat, les alibis de la pharma


PAR CHRISTIAN CAMPICHE

Nous allons tous griller, assure mon ami physicien Alain, une autorité dans le domaine de la météo. Au bout d’une heure passée à refaire le monde à une bonne table vietnamienne de Romont, nous sommes arrivés à cette constatation désolante: l’Arctique fond, la Sibérie brûle, la destruction de notre habitat naturel évolue vers un stade irréversible. Et c’est à l’imprévoyance, la cupidité et l’arrogance humaine que nous le devons.

Se voiler la face est vain. Les raouts mondiaux du type conférence de Paris, les grands-parents pour le climat, les mouvements verts, les revendications véganes et LGBT, l’engagement d’un bon professeur Nobel ne changeront rien à la situation. Ces expédients ont été inventés par les pouvoirs économiques et politiques qui font leur beurre sur le dos des populations crédules. Ils sont leurs alibis.

Et la démocratie est leur alliée. En Suisse, une symbolique négative a été donnée lors du vote populaire de l’été dernier. Comment une majorité de la population a-t-elle pu accepter d’octroyer un chèque en blanc de 6 milliards pour l’acquisition d’avions de combat dont même l’ancien chef de l’armée affirme qu’ils sont inutiles?

Ailleurs, la dérive civique s’étend aux mesures autoritaires adoptées pour combattre la pandémie, ainsi qu’à l’opium du peuple, le sport. Lors des prochains JO, la presse japonaise n’a-t-elle pas révélé que des hôtes lausannois membres de l’opulent CIO seraient logés dans des 5 étoiles aux frais de la princesse, l’Etat nippon?

Cela pour dire, et pour revenir au climat, que seul un cataclysme peut amener la femme et l’homme à prendre conscience de l’impasse dans laquelle ils se sont fourvoyés.

Ne crois-tu pas Alain, lançai-je, qu’il faut travailler sur les conséquences psychologiques qu’un tel constat d’échec peut entraîner pour la jeune génération? Comment grandir sereinement avec une telle épée de Damoclès au-dessus de la tête?

Je fus rassuré à la lecture des cours de la Bourse le lendemain. Les titres des groupes pharmaceutiques maintenaient l’indice à son plus haut niveau. Merci les anti-dépresseurs, vaccins et tout le tralala pour hypocondriaques qui va avec!

Illustration ©2021 Infoméduse: la prière de jeunes écolières vaudoises.

Tags: , , , , ,

One Response to “Climat, les alibis de la pharma”

  1. Pierre Santschi 28 juin 2021 at 10:23 #

    Le réchauffement climatique est très vraisemblablement une réalité, et l’histoire montre que, avec ou sans les pets des vaches, ces gigantesques variations de température ont lieu, avec alternance de chaud et de glaciations. Mais croire que l’on peut inverser de telles forces cosmiques par des lois ou ententes politico-techniques me paraît le comble de la prétention et de l’ignorance. La seule chose faisable est effectivement de réduire nos empreintes destructrices (carbone et/ou énergétiques et déchets non recyclés) avec un effet négligeable pour le climat, mais tout de même souhaitable à notre échelle. L’essentiel n’est-il pas surtout d’aider ceux qui sont ou seront victimes de ces aléas climatiques?

    Et donc je reste sceptique sur les gesticulations juridicardes de ces pauvres en conscience évoluant vers la perversité narcissique et qui squattent les allées du pouvoir, que ce soit en démocrature (à la manière helvétique) ou en dictature (à la manière Poutinienne ou chinoise). Dernière trouvaille pour alimenter la cupidité des boursicoteurs: les “crédits énergétiques” sur lesquels les partis gouvernementaux s’étripent déjà pour savoir comment on pourra au mieux les faire valoir pour être réélu…

    Pour ces gens-là, les seuls objectifs sont de ne pas perdre la face pour ne pas perdre les retombées financières ou d’image consécutives aux “publications” de pseudo-scientifiques fabriquant des pseudo-vaccins à pourcents juteux, ou équipant des avions délirants ou magouillant avec des planches à billets, dans la bénédiction de leurs dénis sur leur éthique personnelle et sur les conséquence de ces dénis.

    Remèdes: se comporter de manière responsable, s’engager avec des ONG environnementales, et lire davantage les media indépendants que les media aux ordres, mais dont les errances sont en train de préparer leur propre suicide, ainsi que celui de leurs sponsors.
    Et surtout conscience et lucidité…

    Pierre Santschi, ing.-physicien EPFL et ancien député au Grand Conseil VD

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.